Mediaterre
   

Jour du dépassement mondial, encore un peu plus tôt cette année



  • Pour la première fois, le jour du dépassement mondial, c'est-à-dire le jour où l'humanité a épuisé toutes les ressources naturelles normalement disponibles pour une année entière, a lieu en juillet.

    D’après l’organisation internationale, Global Footprint Network, à partir de ce 29 juillet 2019, nous vivons désormais à crédit. Ce que nous avons prélevé dans la nature dépasse ce que les écosystèmes de la Terre peuvent régénérer au cours de cette année. C’est le jour le plus précoce dans l’histoire de l’humanité et c’est trois mois plus tôt qu’il y a 20 ans.

    Cette date signifie que nous utilisons ces ressources 1.75 fois plus vite que ce la nature est capable de produire. Les conséquences de cette surexploitation sont observables via différents phénomènes notamment la déforestation, l'érosion des sols ou encore une perte importante de la biodiversité.

    Global Footprint Network plébiscite des solutions dans cinq grands domaines (la ville, l’énergie, la nourriture, la population et la planète) qui sont disponibles aujourd’hui et qui permettrait de retarder cette date. Leurs actions et communication s’articulent autour du #MoveTheDate et incitent à agir pour limiter notre déficit écologique. Par exemple, réduire de 50% les émissions de CO2 provenant de la combustion d’énergies fossiles permettrait de retarder la date du dépassement mondial de 93 jours.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0