Mediaterre
   

Un article du Monde analyse le lien entre la crise sanitaire et la fin du pétrole



  • Le 15 juin, Jean-Michel Bezat, journaliste au Monde, a publié un article où il analyse le lien entre la crise actuelle causée par la pandémie de Covid-19 et la facilitation de la transition énergétique : « Et si la crise accélérait la transition énergétique, et donc la fin rapide du pétrole ? » s’interroge-t-il. 

    Jean-Michel Bezat rappelle que le pétrole a longtemps fait l’objet de prédictions et de spéculations en tout genre, ce constat étant d’autant plus avéré dans le contexte de la crise actuelle. En effet, « il n’est guère étonnant, au sortir de la pandémie de Covid-19, que les spéculations aillent bon train » indique le journaliste. Rappelons par exemple ce fameux jeudi 20 avril, journée tant historique qu'inédite où le baril de brut américain avait atteint un taux négatif et où les détenteurs de ces barils étaient prêts à payer pour s’en débarrasser. Depuis lors, la demande quotidienne de pétrole n’a cessé de diminuer et reculera d’après l’auteur de 8% sur l’année 2020. Cela conduira à son sens à modifier durablement les comportements des citoyens : les voyages en avion seront limités, les véhicules électriques connaitront une popularité croissante, les grandes compagnies tels que la SNCF ou Air France se reconvertiront peu à peu vers une logique durable, la lutte contre les déchets plastiques continuera son ascension…

    De surcroit, l’auteur souligne que depuis l’Accord de Paris en 2015, la menace du réchauffement climatique commence également à peser sur les financiers du marché du pétrole, ces derniers étant pourtant animés par une logique d’ancrage purement capitaliste : « au pays de l’or noir, ces « zinzins » se savent assis sur une « bulle carbone » : une partie importante des réserves, qui constituent leurs actifs, devra rester sous terre si l’on veut réduire les émissions de CO2 », note-il. Jean-Michel Bezat énonce que cette reconversion peut être garante de réelles opportunités pour ces acteurs qui pourront, en investissant dans « les énergies renouvelables couplées au gaz, les batteries, l’hydrogène vert et la capture-stockage du CO2 », redresser leur activité et assurer leur pérennité grâce à ce « Green Business ».

     

    [MOGED]

     

    Pour consulter l’article : https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/06/15/et-si-la-crise-accelerait-la-transition-energetique-et-donc-la-fin-rapide-du-petrole_6042893_3232.html

     

    Illustration : Pixabay

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0