Mediaterre
   

Le Cambodge rejoint le GBIF comme membre associé



  • Le Global Biodiversity Information Facility (GBIF) est un réseau international et une infrastructure de recherche réunissant Etats et organisations environnementales avec pour objectif de fournir un accès libre aux données sur la biodiversité. Issue d’une recommandation de l’OCDE en 1999, le GBIF est devenu un mécanisme international de partage de données sur l’état de la biodiversité mondiale et de son évolution.  

    En mai 2020, le Cambodge est devenu le soixantième Etat à rejoindre le mécanisme d’information en tant que membre associé, élargissant la présence du réseau en Asie. La décision de rejoindre le GBIF fait suite à des mois de discussions entre le Secrétariat du GBIF et le Ministère de l’environnement cambodgien. 

    Comme souligné dans le plan d’action en faveur de la biodiversité nationale du Conseil National pour le Développement Durable (NCSD) cambodgien, le pays repose fortement sur sa riche biodiversité pour son développement socio-économique. Le Conseil note également que la surexploitation des ressources a entrainé de lourdes pressions sur la biodiversité et les écosystèmes et fragilise le développement durable du pays. La région Indo-birmane est en effet un riche hotspot de biodiversité et également l’une des zones les plus menacées écologiquement au monde selon le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM). 

    Pour lutter contre cette perte de biodiversité, les autorités cambodgiennes ont formulé l'objectif de mettre en place un système national d’information sur la biodiversité afin de répertorier les différentes espèces animales et végétales présentes au sein du territoire. Cependant, le gouvernement du Cambodge admet qu’il existe encore de fortes difficultés structurelles quant à l’établissement de cette base de données.

    Le choix de rejoindre le GBIF se présente ainsi comme un moyen efficace pour soutenir cet objectif sur le long terme et améliorer l’accès et le partage aux données sur la biodiversité. Le plus facile accès à la plateforme de données va effectivement permettre au gouvernement de combler les lacunes financières et capacitaires existantes et assurer un contrôle efficace sur la biodiversité du pays. 

    Se félicitant de l’intégration du Cambodge dans son réseau, le GBIF note par ailleurs que le royaume reste un terrain fertile à la découverte de nouvelles espèces du fait de sa très riche biodiversité et va d’autant plus contribuer à une meilleure compréhension de la biodiversité de la région. 

    [MOGED]

    Source image : Wikimedia Commons License Creative Commons

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0