Mediaterre
   

L’UEMOA crée un réseau sur les études d’impact environnemental



  • L’UEMOA crée un réseau sur les études d’impact environnemental

    Des responsables des études d’impact environnemental et social de l’Union monétaire ouest-africaine (UEMOA) ont entamé vendredi à Niamey les travaux sur la création d’un réseau sous-régional sur la prise en compte des questions environnementales dans les politiques nationales des Etats membres de cet espace monétaire, a constaté APA.

    « Les questions environnementales sont des questions très sensibles non seulement pour nos Etats mais pour toute la communauté internationale », a indiqué Amah Edoh D’Almeida, le directeur adjoint de l’unité de gestion environnementale et sociale de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD).

    Il a appelé à une « meilleure prise en compte » des questions environnementales dans les Etats de l’Afrique de l’Ouest, précisant que la BOAD « accorde un intérêt certain à ces questions ».

    D’Almeda a énuméré un certain nombre d’actions accomplies par son institution pour mettre en exergue le « souci permanent de la BOAD » sur les questions environnementales et sociales.

    « Il s’agit, entre autres, de l’adoption en 2003 par la BOAD da sa propre politique environnementale et sociale, de la session de formation à l’intention des responsables des études d’impact environnemental et social et de l’élaboration d’un cahier type de clauses environnementales à intégrer dans les marchés de travaux routiers ».

    Des pays membres de l’espace UEMOA ont pris des mesures législatives et réglementaires pour améliorer les évaluations environnementales.

    « C’est le cas du Niger qui a institutionnalisé les études d’impact sur l’environnement depuis 1997 et a adopté une loi cadre sur l’environnement en 1998, à laquelle il faut adjoindre plusieurs autres textes relatifs à l’environnement », a ajouté le secrétaire général du ministère nigérien de l’environnement, Mamadou Mamane.

    La réunion des experts en impact environnemental et social de l’UEMOA qui s’achève samedi vise à formaliser la création du réseau des responsables des unités environnementales et sociales.

    Elle dotera également ce réseau de statuts et d’un règlement intérieur sanctionné par un bureau exécutif.

    L’UEMOA est composé de huit pays que sont : Bénin, Burkina, Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo.


    Djibril Saidou
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0