Mediaterre
   

Alerte d'ANSES aux ondes électromagnétiques du téléphone portable pour les enfants



  • L'utilisation d'un téléphone portable en mode conversation est déconseillée pour les enfants. Leur cerveau est plus exposé, en raison d'une boîte crânienne moins épaisse". Cette recommandation a été faite par l'Agence nationale (française) de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES), ce 15 octobre.

    D'après l'ANSES, les ondes électroniques du téléphone mobile seraient à l'origine des tumeurs cérébrales. L'organisme des tout petits est beaucoup plus exposé à cette nocivité des radiofréquences. Car, leurs boîtes crâniennes n'est pas encore totalement développées. Bien plus, les utilisateurs intensifs (30 à 40 minutes par jour) y sont concernés.

    Mais, les conclusions présentées par l'agence française "ne mettent pas en évidence d'effet sanitaire avéré, mais font apparaître, avec des niveaux de preuve limités, différents effets biologiques".

    Déjà en mai 2011, en raison d'interrogations sur les tumeurs cérébrales, l''Organisation mondiale de la Santé (OMS) a estimé que l'usage des téléphones portables devait être considéré comme "peut-être cancérogène pour l'homme". Certaines études épidémiologiques publiées depuis 2009 indiquent "un risque possible pour les utilisateurs intensifs de téléphone", précise l'ANSES. Mais le lien de causalité reste à démontrer. L'usage modéré du téléphone mobile est ainsi conseillé : recourir aux kits main-libre, privilégier les téléphones affichant les Débit d'Absorption Spécifique (DAS) les plus faibles, réduire l'exposition des enfants.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0