Mediaterre
   

Climat : António Guterres aux jeunes " Nous devons nous asseoir à votre table "



  • Le chef de l’ONU appelle les jeunes à continuer de s’impliquer dans la lutte pour le climat

    Les générations plus âgées ne « réagissent pas de manière adéquate » à l'urgence climatique, alors que les jeunes « relèvent le défi » et prennent les devants pour ralentir les effets destructeurs du réchauffement planétaire, a déclaré dimanche le chef de l'ONU.

    António Guterres s’exprimait en clôture de la Conférence mondiale des ministres responsables de la jeunesse et du Forum de la jeunesse Lisbonne 21, organisés à Lisbonne, au Portugal.

    Le Sommet a eu lieu 21 ans après l'adoption de la Déclaration de Lisbonne sur les politiques et programmes pour la jeunesse et a offert aux gouvernements un lieu de discussion sur les progrès réalisés avec les jeunes, ainsi que sur l'introduction de nouvelles approches visant à renforcer l'autonomisation des jeunes dans le domaine politique.

    S'appuyant sur un argument qu'il avance depuis quelques mois maintenant face à la menace existentielle posée par le changement climatique, le Secrétaire général de l’ONU a déclaré qu’il n’était pas suffisant d’écouter les jeunes et de leur accorder une place dans les discussions sur la question. « Nous devons nous asseoir à votre table », a-t-il dit à l’adresse des jeunes participants à cette conférence.

    Les étudiants comprennent, davantage que les leaders mondiaux


    Mentionnant les actions de jeunes leaders comme la Suédoise Greta Thunberg, M. Guterres a déclaré que les étudiants ont mieux compris cette urgence climatique que les leaders mondiaux. « Ils savent que la fenêtre d'opportunité se ferme. Ils sont déterminés à vaincre cette menace ».

    Le chef de l'ONU a déclaré que les gouvernements écoutaient et que « les entreprises commençaient à se rendre compte qu'une grande empreinte carbone est mauvaise pour leur image, et même pour leurs bénéfices ».

    Ce n’est que le début, a-t-il ajouté, soulignant l’importance de l’énergie et de l’engagement des jeunes.

    « Nous devons créer un environnement favorable pour les jeunes, où ils ne sont pas vus comme des sujets à protéger, mais comme des citoyens avec des droits égaux, des voix égales et une influence égale, des membres à part entière de nos sociétés et de puissants agents de changement », a-t-il ajouté.

    Jayathma Wickramanayake, l’Envoyée du Secrétaire général chargée de la jeunesse, a déclaré pour sa part que le potentiel des jeunes doit être valorisé.

    Elle a souligné que la stratégie des Nations Unies pour la jeunesse à l'horizon 2030, lancée l'année dernière, était un plan global visant à promouvoir les droits des jeunes et à garantir leur implication dans la mise en oeuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030.

    Elle a appelé les ministres et les décideurs politiques à travailler avec l'ONU pour offrir aux générations les plus jeunes un avenir meilleur.

    Crédits texte et photo : ONU le 23 juin 2019

    https://news.un.org/fr/story/2019/06/1046171

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0