Médiaterre - toute l'actualité du développement durable en langue française

Plateforme d'e-commerce de produits agrocologiques

 International     Terres et Forts

Médiaterre, partenaire média des Trophées Initiatives Climat COP 23 pour les pays d'Afrique vous présente les lauréats qui seront récompensés lors de la COP23. (Texte et image : Alliadev-Igapura)

Aujourd'hui :  Plateforme d'e-commerce de produits agroécologiques au Bénin

A l’instar de plusieurs pays Africains, le Bénin connait une augmentation rapide de sa population urbaine (10% par an) qui s’accompagne d’un besoin pérenne et croissant en produits maraîchers. Ainsi, ce secteur en pleine expansion utilise de grandes quantités d’engrais chimiques et même de pesticides qui sont en principe employés pour la culture du coton. 75.000 à 100.000 tonnes de ces types de pesticides sont utilisées par le secteur horticole chaque année. Cela entraîne une forte pollution de la faune et de la flore, une grande vulnérabilité des producteurs au changement climatique, de faibles productivités, la cherté des produits et les flambées de prix. De plus, les conséquences sur la santé des quelques 400.000 ménages urbains sont inquiétantes.
En raison de cette situation, la demande de produits biologiques est de plus en plus croissante mais très peu couverte en raison du circuit de distribution très traditionnel, du faible accès des producteurs aux intrants biologiques et de l’absence de solutions technologiques adéquates.
L’initiative consiste en la réalisation d’une plateforme Web et Mobile (Premium Hortus) qui permet, via un smartphone, une tablette ou un ordinateur, de s’abonner, choisir le contenu de son panier, commander, payer en ligne et se faire livrer à domicile fruits, légumes, cocktails et produits biologiques en toute sécurité. Chacun peut ainsi maîtriser sa consommation et bénéficier d’un crédit d’assurance alimentaire.
Premium Hortus facilite aussi aux producteurs l’accès aux biofertilisants, semences naturelles, encadrements techniques avec des technologies et communications qui correspondent à leurs besoins. En outre, elle vise à mettre les TIC au service de l’agroécologie. Cela permet d’éviter une partie des émissions de gaz à effet de serre produites par l’agriculture conventionnelle qui s’élèvent à 28 mégatonnes de CO2, 60 mégatonnes de méthane et 84 mégatonnes de protoxyde d’azote par an. L’ensemble des services apportés (fourniture de biofertilisants et de semences naturelles autoreproductrices), l’utilisation d’emballages biodégradables et de matériels roulants neufs et écologiques permettent aussi de réduire les émissions de CO2. 

(...) Lire la suite 

///

Consulter le dossier Médiaterre dédié aux Trophées

TropheesClimat2016]

CdP23-climat]