Mediaterre
   

Coopération Maurice-Norvège sur l’utilisation durable des ressources marines dans les eaux mauriciennes



  • La coopération Nord-Sud relative à l'environnement marin et aux ressources marines connaît depuis quelques temps un nouvel essor à Maurice.  Le 6 octobre dernier, le ministère de l'Agro-Industrie, de la Production et de la Sécurité Alimentaire a signé un 'Contrat de Coopération Institutionnelle' avec le Centre pour le Développement de Coopération en matière de Pêches qui représente l'Institut de Recherches Marines (ICC) et la Direction de Pêcheries de la Norvège.

    Ce contrat de coopération, sur l'utilisation durable des ressources marines dans les eaux mauriciennes, s'inscrit dans le cadre d'un accord signé en avril 2008 et va ouvrir la voie pour la mise en oeuvre des projets d'un montant de 45 millions de roupies mauriciennes.

    Les projets suivants sont concernés par cette mise en oeuvre :

    • L'élaboration d'un Plan d'Action Nationale pour combattre la pêche illégale, non-déclarée et non contrôlée ;
    • Le renforcement des compétences dans le domaine de l'évaluation des ressources marines ;
    • La gestion et le renforcement des compétences en matière de contrôle de la qualité des poissons et des produits de pêches.

    Le contrat fait aussi provision pour la mise sur pied d'un comité de pilotage entre les parties concernées.  Ce comité se rencontrera deux fois par an pour prendre connaissance des progrès réalisés.  La prochaine rencontre aura lieu à Maurice en février 2009.

     La signature du contrat a été suivie d'un atelier de travail pour lancer le programme.  Les représentants des institutions des deux pays ont discuté et passé en revu les différents composants du programme.  Les composants abordés lors de cette rencontre sont : 

    • Des sondages acoustiques de la zone nord de Saint Brandon jusqu'au banc de Nazareth (Saint Brandon est un îlot dans le nord de Maurice) , pour l'évaluation des stocks et l'identification des ressources de pêches nouvelles ;
    • Le potentiel pour le développement d'une pêcherie de poulpes sur le banc de Nazareth ;
    • Un plan d'action sur la pêche illégale, non-declarée et non-controllée ;
    • Le développement d'un système de certification en matière de sécurité pour les bateaux de pêches ne dépassant pas 24 mètres ;
    • La consolidation des capacités de l'autorité compétente en matière de contrôle de qualité de poissons.

      Source : Le Service d'Information du Gouvernement, Bureau du Premier Ministre, Maurice.

       

       

     

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0