Mediaterre
   

Raymond Botobe en croisade contre les plastiques à Sainte-Marie



  • « Tout le monde ici prenait Raymond pour un fou », confie d’emblée un Sanmarien d’adoption. Après plusieurs années à bord du Marion Dufresnes, Raymond Botobe a décidé de rentrer sur île pour s’attaquer à la pollution des déchets. Sur l’île aux Nattes, petit paradis tropical qui émerge à une centaine de mètres du rivage sud de l’île de Sainte Marie à Madagascar, son slogan est connu de tous : « le plastique, c’est pas chic ».

    « Quand j’étais marin, j’ai vu beaucoup d’endroits pollués par les plastiques », soupire le quinquagénaire. Et de raconter sur le ton du sage : « Les plastiques viennent de la terre et ils finissent sur les plages, dans les lagons, dans les ports ; bref, dans la mer ! Et du coup, les poissons que nous mangeons ingurgitent un tas de déchets ce qui nous empoisonne et tue inutilement beaucoup d’animaux ».

    De retour à Sainte Marie en 2007, Raymond commence à ramasser les déchets qui jonchent les pistes sablonneuses, les plages et les sous-bois. Il traque inlassablement le moindre déchet tel un Sisyphe des tropiques aux yeux de ses concitoyens.

    Grâce à une subvention du projet de Gestion durable des zones côtières de la Commission de l'océan Indien (GDZCOI) sur financement du Fonds français pour l'environnement mondial (FFEM) et avec le soutien de quelques Sanmariens conscients du « service d’utilité publique qu’il rend chaque jour, sans rien demander à personne », Raymond a installé des corbeilles de ramassage au bord de plusieurs chemins de l’île. Il a également pu acquérir une pirogue qui facilite grandement la collecte et la centralisation des déchets. « Au début, je les brulais mais ça pollue », concède-t-il. Aussi, il parie sur la sensibilisation de tous et surtout des plus jeunes pour limiter la pollution des déchets. Il reste à améliorer le ramassage des ordures pour qu’elles puissent être traitées par les services compétents.

    Peu importe les freins et les obstacles, Raymond continue sa mission, un véritable sacerdoce qui le mène aux quatre coins de l’île muni d’un sac en goni.

    Pour en savoir plus

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0