Mediaterre

L'Union européenne dessine sa future politique de transport maritime face au défi de la décarbonation



  • L'exécutif et les Députés européens envisageraient d'intégrer le transport maritime dans le marché du carbone. Est-ce que l'industrie du transport maritime devra bientôt payer son impact environnemental au sein de l'Union européenne? Tout reste encore à prouver, sachant que cette industrie n'est pas soumise à des quotas d'émission de CO2. Le transport maritime international est responsable d'environ 3% des émissions mondiales de gaz à effet de serre (source: Réduire les émissions de CO2 de la marine marchande coûtera au moins 1000 milliards de dollars - Euractiv). Lors de la présentation du Pacte vert pour l'Europe, la Commission européenne prévoit d'inclure l'industrie maritime dans le système de quotas d'émission (SEQE) de l'Union européenne. Ainsi, la proposition de la Commission européenne devrait être connue d'ici 2021. Mais les eurodéputés de la Commission environnement via le projet de rapport monitoring, reporting and verification demande explicitement à la Commission européenne d'inclure dans le transport maritime dans le marché du carbone et d'effectuer les calculs qui détermineront le nombre de permis de polluer qui lui sera attribué. Tout reste à faire en la matière. Il est surtout temps d'agir et de développer un transport maritime décarboné.

    Quel est l'impact des navires européens sur l'environnement? En 2018, le transport maritime européen de marchandises et de passagers a entraîné le rejet dans l'atmosphère de près de 139 millions de tonnes de CO2, soit plus que le transport automobile. Ces données sont issues du rapport de l'ONG "Transport & Environment", publié le 6 décembre 2019, qui quantifie pour la première fois les émissions de CO2 des compagnies maritimes européennes en s'appuyant sur les données que ces dernières sont tenues de communiquer à l'Union européenne. En effet, depuis 2015 tous les navires supérieurs à 5 000 tonnes doivent publier chaque année leurs données relatives à leurs consommation de carburants et aux volumes de CO2 pour l'ensemble des parcours effectués au sein de l'Espace économique européen ou entre ce dernier et le reste du monde (Règlement du Parlement européen et du Conseil concernant la surveillance, la déclaration et la vérification des émissions de dioxyde de carbone du secteur des transports maritimes et modifiant le règlement (UE) n°525/2013). L'étude de "Transport & Environment" tient compte des données qui ont été fournies par les compagnies maritimes en 2018. 

    [MOGED] 

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0