Mediaterre
   

L'écologie territoriale, un cadre de recherche prometteur



  • Dans un contexte qui voit émerger de nouvelles attentes et de nouvelles normes et prescriptions pour les systèmes agricoles et agroalimentaires, de natures et d’échelles multiples, la recherche agronomique s’interroge sur le besoin de renouveler ses objets, ses échelles et ses approches : quoi et comment évaluer ? Que sont « les performances » des systèmes que l’on vise à améliorer ? De quels systèmes parle-t-on ?

    En fonction des thématiques, le renouvellement des objets de la recherche agronomique peut amener à définir des limites de systèmes situés bien au-delà de l’agricole ou de l’agroalimentaire. Et la préservation et l’efficience globale de l’utilisation des ressources au sein de tels systèmes complexes d’activités peuvent constituer des critères clés de leur performance.

    En s’intéressant aux relations matérielles dans des situations élargies aux autres secteurs industriels et au contexte urbain, la recherche agronomique est amenée à se positionner par rapport à d’autres domaines de recherche intégrée. Une réflexion menée par un chercheur du Cirad sur le recyclage de résidus organiques l’a ainsi conduit à identifier l’écologie industrielle, en français plus communément désignée par écologie territoriale, comme un cadre de recherche pertinent.

    Ce domaine émergent %u2015 encore fortement marqué par son origine d’ingénierie industrielle %u2015 s’appuie sur des analogies avec l’écologie « naturelle » tel le métabolisme industriel.

    L’auteur de l’étude a produit un argumentaire démontrant que le métabolisme industriel n’est pas, et ne peut pas être, une analogie et que, par conséquent, l’écologie territoriale relève de l’écologie. De cette analyse approfondie découle une définition où le métabolisme industriel est considéré comme un phénomène réel : les changements matériels par médiation humaine qui visent le maintien d’une activité économique du système productif.

    En phase avec l’écologie moderne, cette définition amène à considérer le métabolisme industriel comme un sous-ensemble d’un système complexe de processus transformatifs connectés au travers de toutes les échelles de la vie : le réseau métabolique.

    Article du Cirad
    Article du Journal of Industrial Ecology (an)

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0