Mediaterre
   

Des fluctuations climatiques très semblables d'un bout à l'autre de la chaine alpine et la fonte des glaciers s'était fortement accélérée



  • Des scientifiques allemands, autrichiens, suisses et français ont conduit une étude originale sur l’évolution de la fonte des glaciers alpins au cours des 50 dernières années, en réalisant une analyse statistique d’observations in situ se rapportant à 6 glaciers répartis sur l’ensemble du massif. Ils ont ainsi pu montrer que les fluctuations climatique étaient très semblable d’un bout à l’autre de la chaine et qu’au cours de ces dix dernières années, la fonte des glaciers alpins s’était fortement accélérée. Les laboratoires français impliqués sont l’Institut des géosciences de l'environnement (IGE/OSUG, CNRS / IRD / UGA / INPG) et le laboratoire Érosion torrentielle, neige et avalanches (ETNA, IRSTEA).

    Jusqu’à présent, les études réalisées sur l’évolution de la fonte des glaciers alpins avaient porté sur l’estimation des variations de masse de l’ensemble des glaciers du massif par extrapolation d’un nombre limité de mesures, ce qui avait conduit à des résultats entachés d’une grande incertitude.
    Dans cette nouvelle étude menée par des chercheurs allemands, autrichiens, suisses et français, les chercheurs ont travaillé sur 6 glaciers répartis sur l’ensemble du massif et situés en Autriche, en Suisse et en France. En outre, ils ont traité directement, à l’aide d’un modèle statistique, les observations in situ obtenues à partir de balises d’ablation (permettant de mesurer la fonte) implantées sur les langues glaciaires de ces glaciers.

    Cette analyse a permis aux chercheurs de montrer que plus de la moitié des variations annuelles des bilans de masse (de la fonte) de ces glaciers était identique d’un bout à l’autre de la chaine alpine : deux glaciers situés à 10 km l’un de l’autre avaient 80 % de variations communes (variance) et deux glaciers situés à 400 km l’un de l’autre avaient plus de 52 % de variations communes. C’est beaucoup plus que tout ce qui avait été montré auparavant. Cette étude révèle donc que les fluctuations climatique sont très semblables sur l’ensemble des Alpes, de l’Autriche à la France, soit sur plus de 400 km.

    En outre, les chercheurs ont mis en évidence une très forte accélération de la fonte de ces glaciers au cours des 10 dernières années, beaucoup plus importante que celle estimée par les études antérieures. Cette accélération équivaut à une fonte supplémentaire de 1,8 m de hauteur de glace par an par rapport à la période de référence 1962-1982 durant laquelle les glaciers alpins étaient dans une situation de quasi-équilibre, c'est-à-dire sans changement notable.

    Communiqué du CNRS
    Lire l'article de Geophysical Research Letter (an)

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2023 Médiaterre V4.0