Mediaterre
   

La mosaïque Sertão Veredas-Peruaçu, du nord de Minas Gerais



  • Une mosaïque est une invention brésilienne qui désigne un conglomérat d’espaces protégés. Cependant, sa définition reste encore sujet à débat étant donné la diversité de l’ensemble de ses composantes : on parle d’aire protégée ou d’unité de conservation avec des espaces interstitiels qui font la liaison entre les différentes unités de la mosaïque. Ainsi, puisque les unités de conservation qui la composent font l’objet d’un plan de gestion, les mosaïques nécessitent d’une politique environnementale et d’aménagement du territoire.

    Parmi les objectifs à atteindre, figurent la gestion intégrée et participative du territoire, la préservation de la biodiversité et le développement durable dans un contexte socio-régional. 

     Plus concrètement, la mosaïque Sertão Veredas-Peruaçu de plus de 1,5 millions d’hectares, situé au nord de l’État du Minas Gerais, abrite le biome du Cerrado (un biome est une vaste unité écologique avec des caractéristiques climatiques et végétales spécifiques). Le biome du Cerradoest la savane tropicale semi-aride la plus riche au monde et par conséquent, une richesse menacée par l’avancée du front pionnier agricole. Il occupe 22% de la surface du Brésil et une grande diversité de formations végétales. Cet espace abrite non seulement un patrimoine naturel important mais aussi un patrimoine culturel notable entretenu par les diverses communautés rurales indigènes qui y habitent. La création d’une mosaïque d’aires protégées dans le Minas Gerais vise à tenter d’apporter un nouveau modèle de développement durable pour l’environnement et ses locaux.

    Ainsi, un nouveau système d’exploitation des ressources végétales cherchant à les valoriser de façon soutenable a été mise en place sous le nom d’«extractivisme durable », une appellation oxymorique justifiée par tout son intérêt. La collecte et extraction de ses ressources naturelles peuvent être consacrées aussi bien à l’alimentation, l’industrie cosmétique, la pharmacie, la médecine et la production d’énergie « propre ». Toutefois, pour mener à bien ce projet il est nécessaire de promouvoir une gestion collective et collaborative des unités de conservation pour assurer des actions communes comme la gestion de l’eau, des incendies et la mutualisation des moyens pour les projets d’envergure. 

     Finalement, ce projet-type de la mosaïque Sertão Veredas-Peruaçu est un exemple de développement territorial permettant de concilier protection de l’environnement et développement soutenable dans les espaces protégés à la fois riches et fragiles. Le seul problème de ce genre d’initiative, unique au monde, est la coordination des différents acteurs pour une gouvernance territoriale soutenable afin d’éviter de tomber dans une forme d’« extractivisme sauvage » comme le voulait la définition initiale du terme. 

    source: Lucie Morère, « Les mosaïques d’aires protégées au Brésil, entre protection et développement », Géoconfluences, novembre 2018.

    [MOGED]

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0