Mediaterre
   

L'irrémédiable fonte de la calotte glaciaire au Groenland



  • La revue scientifique Nature a récemment publié une étude annonçant que la fonte des glaces a atteint un nouveau record en 2019. Cette année-là, la calotte glaciaire du Groenland a perdu 532 milliards de tonnes, dont 223 au cours du mois de juillet. Le précédent record datait de 2012, avec une perte de nette de 460 milliards de tonnes. Plus alarmant encore, cette fonte des glaces aurait, selon certains scientifiques, atteint un point de non-retour puisque les chutes de neige ne parviennent pas à contrebalancer la glace qui se déverse dans l'océan.

    Le Groenland est une île de deux millions de km2, soit près de quatre fois la superficie de la France, est bordée majoritairement par l'océan Arctique, et est recouverte à 85% de glace. Dans les années 1980 et 90, sa calotte glaciaire perdait environ 450 gigatonnes de glace par an, mais ces pertes étaient contrebalancées par des chutes de neige. Cependant, à partir des années 2000, la fonte s'est accélérée, grimpant à 500 gigatonnes et peinant à être compensée par les chutes de neige. Le changement climatique a en effet pour conséquence la baisse des précipitations neigeuses, ce qui ne joue pas en la faveur d’une compensation du phénomène de fonte des glaces.

    Le record atteint en 2019 correspondrait à trois millions de tonnes d’eau par jour déversées dans la mer, soit le contenu de six piscines olympiques par secondes. Cette fonte des glaces mène inéluctablement à une élévation du niveau de la mer, mettant en péril la vie de millions d'habitants. D’ici 2050, plus d’un milliard de personnes vivront dans des zones côtières soumises au risque d’inondations et de phénomènes météorologiques dangereux. 

    [MOGED]

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0