Mediaterre

La superficie forestière progresse en France métropolitaine



  • La forêt continue de s'étendre en France avec un nouveau record! Aujourd'hui, la forêt en France métropolitaine couvre 16,9 millions d'hectares, soit 31% du territoire contre 19% en 1908. C'est l'occupation du sol la plus importante après l'agriculture qui couvre plus de la moitié de la France métropolitaine. Ainsi, la superficie forestière progresse de 0,7% par an depuis 1980. A noter que les augmentations les plus fortes, en valeurs relatives, se trouvent en Bretagne et sur le pourtour méditerranéen. Les trois régions les plus boisées de France métropolitaine sont: la Corse, la Provence-Alpes-Côte d'Azur et la Bourgogne-Franche-Comté. Concernant, la forêt des départements et des territoires d'Outre-mer, elle représente 8,7 millions d'hectares de forêt tropicale répartis sur les cinq départements français d'Outre-mer (Guyane, Guadeloupe, Martinique, Mayotte et l'île de la Réunion). La conservation des forêts dans les départements et les territoires d'Outre-mer est un enjeu central, à la différence de la forêt de France métropolitaine qui globalement est en expansion. Elle présente une biodiversité considérable à protéger.

    Il est important de rappeler que les forêts sont le meilleur outil contre le réchauffement climatique. Selon une étude publiée par la revue Science, "planter l'équivalent d'un tiers de la surface mondiale actuelle des forêts permettrait d'éponger les deux tiers du carbone émis depuis la Révolution industrielle". Pour lutter contre le réchauffement climatique de notre planète, rien de tel que les forêts! Malheureusement, même si elles constituent un inestimable puits de carbone, elles sont menacées sur l'ensemble de la Terre soit par les activités humaines ou par le risque d'incendie. Selon le chercheur Tom CROWTHER de l'école polytechnique fédéral de Zurich en Suisse, il serait possible de planter jusqu'à 1,8 milliard d'hectares de forêt en plus. Pour Tom CROWTHER, la restauration des forêts est la meilleure solution climatique actuellement disponible. Si nous agissons dès à présent, cela pourrait réduire le taux atmosphérique de CO2 de 25%, même si il faudra des décennies pour obtenir un tel effet.

    [MOGED]

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0