Mediaterre

Guyanes : programme pour éliminer l'usage du mercure dans l'orpaillage



  • Depuis plusieurs décennies, un taux inquiétant de mercure à été détecté dans les sols et parmi de nombreux habitants des Guyanes (Guyane française, Suriname et Guyana), laissant craindre un risque sanitaire et écologique important dans la région. La principale cause de contamination par le mercure résulte du secteur minier artisanal à petite échelle, aussi appelé orpaillage. 

    Les Guyanes recèlent de vastes zones aurifères, principalement exploitées par des orpailleurs à petite échelle pour l'extraction de l'or. Même artisanal, l’orpaillage représente le principal facteur de destruction environnemental dans ces territoires. L’utilisation répétée du mercure par ces exploitations afin de séparer l’or du minerai a entrainé une contamination importante de l’environnement. 

    1,3 kg de mercure est utilisé en moyenne pour récupérer 1 kg d’or. Les relargages en grande quantité de mercure dans l’environnement par le secteur aurifère est en effet responsable d’importantes sources de pollution. S’accumulant dans les milieux naturels, il est également responsable de cas préoccupants de contamination mercurielle dans les populations de poisson qui sont la principale source d’alimentation locale et représente donc un enjeu à la fois environnemental et sanitaire. 

    Réduire la contamination mercurielle dans les Guyanes en éliminant l’usage du mercure par les orpailleurs est ainsi une nécessité pour protéger l’environnement de la dégradation des sols et de la déforestation et protéger les populations. Malgré certaines avancées au niveau de chacun des trois territoires, une réelle coordination à l’échelle régionale fait encore défaut pour aborder efficacement les problématique liées à l’orpaillage. 

    Le Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM) en partenariat avec WWF France et le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et le Ministère de la Transition écologique et solidaire porte un projet visant à éliminer l’usage du polluant dangereux dans les trois Guyanes et efficacement protéger l’environnement et les populations.   

    Le projet s’organise autour d’un renforcement de la coordination régionale pour mieux encadrer le secteur aurifère et garantir la cohérence des plans d’actions nationaux à l’échelle des trois Guyanes. La plateforme régionale de coordination se verra également complétée par la création d’un observatoire régional sur le mercure pour la récolte et l’acquisition de données sur la contamination mercurielle dans les Guyanes. La mise en place d’un réseau universitaire afin d’analyser et de diffuser ces données sera également développé parmi cet observatoire. 

    Le programme vise enfin a développer un nouveau modèle de production afin de mettre en place des techniques d’exploitation sans mercure sur quatre sites pilotes avec un accompagnement technique et organisationnel pour adapter les méthodes d’extraction sur les sites. Par la suite, la mise en place d’une certification or responsable sera mise en place sur des sites pilotes afin de promouvoir dans la durée ces nouvelles techniques d’exploitation.

    [MOGED]

    Source image : WWF France / © Philippe Thibault 

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0