Mediaterre

Grand Bassam se veut une ville durable modèle (brèves de la COP21)



  • La ville de Grand Bassam, ancienne capitale de Côte d’Ivoire, est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce joyau de l’architecture coloniale de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle a été dégradé par le temps, les catastrophes naturelles et les activités humaines, et sa beauté comme son patrimoine sont aujourd’hui menacés.

    Face à cette réalité, la ville a lancé un programme d’action 2015-2017, dans le cadre de l’Initiative de la Francophonie pour des Villes Durables (IFVD), mené par l'Institut de la Francophonie pour le Développement Durable (IFDD) et l'association ENERGIES 2050 pour devenir une ville durable modèle. Pour cela, il s’agit de capitaliser et de recenser l’existant, avant de concevoir une vision partagée de l’avenir. Sur la base de cette vision partagée, des pratiques seront modélisées puis des programmes mis en œuvre. L’objectif est de faire de Grand Bassam un territoire d’expérimentation d’un développement territorial résilient sobre en carbone et en ressources naturelles.

    Le maire de Grand Bassam est intervenu pour présenter l’expérience de sa ville lors de la conférence « Les villes et les territoires, acteurs de la transition énergétique et des Objectifs du Développement Durable », qui s'est tenue le 3 décembre au Pavillon de l'Organisation Internationale de la Francophonie, dans le cadre de la COP21.

    [CdP21-climat]

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0