Mediaterre

Les villes dans la Contribution prévue déterminée au niveau national (CPDN) du Togo



  • La Contribution prévue déterminée au niveau national (CPDN) du Togo, soumise par le pays dans le cadre de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, a défini comme l’un de ses principaux secteurs sensibles celui des « établissements humains » (bâtiments et villes). Ce secteur auquel est adossé celui de la santé pourrait en effet être fortement affecté par les changements climatiques. Le relogement des sinistrés, l’exode rural massif, les maladies climato-sensibles telles que le paludisme, les diarrhées etc., la hausse de l’insécurité alimentaire sont autant de défis que les villes togolaises risquent d’avoir à affronter. Il est donc nécessaire pour le pays de renforcer les capacités d’adaptation de ses zones urbaines.

    Une série de mesures est donc prévu dans la CPDN, notamment en matière:

    -          d’assainissement

    -          de voirie urbaine

    -          de foresterie urbaine

    -          de gestion durable des déchets

    -          de planification urbaine

    -          de mise en place de mécanismes de surveillance et de protection contre les risques de catastrophes.

    Le coût total de ces mesures relatives au secteur des bâtiments et villes est évalué à 540 millions de dollars US, qui devra être couvert en grande partie par des financements en provenance des pays développés.

    [CdP21-climat]

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0