Mediaterre

Le maire de Lyon apprécie la valorisation des déchets faite par des femmes à Ouagadougou



  • Ouagadougou,(AIB)- Le Président de la métropole de Lyon David Kimelfeld a salué  le mardi 02 octobre 2018 , le travail de valorisation des déchets, réalisé par des associations de femmes, en périphérie de Ouagadougou.

    «Je suis satisfait. Il faut reconnaitre et saluer le travail de ces femmes qui est considérable», a signifié  David Kimelfeld, accompagné par le maire de Ouagadougou Pierre Béouindé sur le site du Centre de traitement et de valorisation des déchets, en périphérie Nord-Est de Ouagadougou.

    M. Kimefeld  a salué l’initiative des femmes  de  se regrouper en  association, ce qui  témoigne selon lui,  qu’elles ont pris  quelque part, leur destin en main.

    On rappelle que le centre de traitement et de valorisation des déchets,  fonctionnel depuis avril 2005, dispose de cellules destinées à l’enfouissement des déchets ménagers et aux déchets industriels spéciaux (DIS) et biomédicaux.

    Selon les responsables du centre,  près de 100 véhicules y convoient par jour près de 700 tonnes d’ordures dont le coût annuel de traitement s’élève à environ, trois milliards de FCFA.

    En rappel, David Kimelfeld séjourne au Burkina Faso, dans le cadre des vingt-cinq ans de coopération qui lie sa commune avec celle de Ouagadougou.

    Le centre de traitement et de valorisation des déchets, «renforce notre volonté  de continuer d’amplifier la coopération avec le Burkina plus particulièrement avec Ouagadougou», a assuré  M.Kimelfeld.

     

    A l’écouter,  la valorisation des déchets est une question essentielle, pour l’environnement et  pour la santé des habitants de Ouagadougou.

    Pour lui, la coopération avec Ouagadougou va permettre  de renforcer  plusieurs axes à savoir les  questions de transport,  de mobilité, qui  sont importantes  pour la ville de Ouagadougou comme pour la métropole de Lyon.

    «Nous avons beaucoup travaillé sur ces questions et puis il y a ce qu’on appelle la planification urbaine, c’est-à-dire comment  on anticipe sur le développement de la ville», a-t-il précisé.

    De son avis, il  y a déjà  l’agence d’urbanisme de Lyon qui est présente à Ouagadougou ainsi que  les champs sociaux, l’accès à l’éducation, l’accompagnement des familles, des jeunes pour travailler avec  la marie de Ouagadougou.

    Les responsables des associations  des femmes travaillant dans ce centre,  ont saisi cette occasion pour solliciter  du soutien  aux autorités communales  pour une amélioration de leur condition de vie et de travail.

    Agence d’information du Burkina

    Tilado Apollinaire ABGA

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0