Mediaterre
   

Vu au Ghana : décharge de déchets d'équipements électriques et électroniques



  • Une publication de France Info édition Afrique (Laurent Filippi), en date du 17 mars 2020, relate le problème majeur qu’affronte le Ghana face aux quantités importantes de déchets d’équipements électriques et électroniques stockées dans les décharges.

    « Selon le Programme des Nations unies pour l’Environnement, plus de 50 millions de tonnes de déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE) sont produites chaque année dans le monde. », France Info édition Afrique

    Comme l’évoque l’auteur de la publication, le pays fait face à un défi économique et environnemental avec l’une des plus grandes décharges au monde, la décharge d’Agbogbloshie. En effet, les pays européens exportent malgré la législation avec la convention de Bâle (1992), de nombreux équipement électriques et électroniques au sein des pays d’Afrique et d’Asie. Ces pays exportateurs présentent les dits équipements défectueux comme des équipements d’occasions. Ils contournent la législation et ce qui entraîne ce cycle cumulé des D3E dans les décharges au Ghana.

    « 80% des DEEE sont envoyés illégalement dans des pays en développement, dont bon nombre en Afrique », selon la Banque mondiale

    Muntaka Chasant, militant écologique et photographe pour l’agence Solent News/Sipa illustre à travers 10 clichés la réalité des D3E au sein de l’une des plus grandes décharges au monde, Agbogbloshie.

    Pour consulter la publication et les 10 photos

    Source de l’information : publication de France Info, édition Afrique (Laurent Filippi) ; Illustration : Pixabay

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0