Télécoms : le plus grand datacenter d'Afrique de l'Ouest est-il sénégalais?



  • Un opérateur de télécommunications sénégalais revendique « le plus grand datacenter de l’Afrique de l’Ouest et du Centre ». Qu’en est-il réellement?

     

    Le 20 juin dernier, la Société nationale de télécommunications (SONATEL) inaugurait son datacenter en le présentant comme étant « le plus grand de cette envergure en Afrique de l’Ouest et du Centre ».

     

    «Ce datacenter propose une sécurisation des données de classe mondiale car il est de niveau Tier III . Il est composé d’un bâtiment de 2 224 m² sur une superficie globale de 3 500 m², comprenant trois salles informatiques ayant chacune une surface de 250 m²», précise la société, dans un communiqué.

     

    Pourtant, le 6 juillet, Tigo – filiale du groupe luxembourgeois Millicom International Cellular – a également présenté son datacenter comme étant le « premier certifié Tier III Design (TCDD) de l’Afrique de l’Ouest francophone », indique un communiqué de presse consulté par Africa Check.

     

    « Nous sommes sur un terrain de 1,5 hectare avec un datacenter qui occupe 300 mètres carrés d’espace blanc, avec de l’énergie en continu et une connectivité complète », a dit Mitwa Ngambi, la directrice générale de Tigo, lors de la cérémonie d’inauguration de l’infrastructure.

     

    Les informations autour de ces deux datacenters ont largement circulé dans les médias. De Sud Quotidien à Jeune Afrique, presque tous en parlent.

     

    Comment le datacenter de Tigo peut-il être le premier certifié Tier III en Afrique de l’Ouest francophone alors que celui de la SONATEL, inauguré deux semaines plutôt, détiendrait une certification Tier III  ? Le datacenter de la SONATEL est-il réellement le plus grand d’Afrique de l’Ouest et du Centre ?

    Lire la suite

     

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0