Mediaterre
   

L'IRAD vulgarise son savoir-faire et ses innovations agricoles aux JERSIC régionales 2020 au Cameroun



  • Plants d'Artemisia, tisane d'Artemisia, café 100% bio, beurre de cacao, caramel de cacao, nib's de cacao, chip's de macabo, biscuit de riz et curcuma, plants d'arbres fruitiers (manguiers, papayer solo, avocatiers, orangers...), système d’aquaponie (système intégrant la pisciculture et la culture des plantes hors sol), système d’élevage en cage des escargots, semences de plantes fourragères (mucuna, cajanus, cajan…), système d’ensilage du fourrage, semences de maïs, de sorgho, de haricot et de soja, plants de caféier et cacaoyer, cabosses de cacao, semences d’igname, diverses variétés de fruits, tubercules et boutures de manioc et de poivrier, rejets de bananier et plantain.

    Voilà, la liste non exhaustive des produits de l’Institut de recherche agricole pour le développement (IRAD) mis en vitrine dans les Journées d’excellence de la recherche scientifique et de l’innovation du Cameroun (JERSIC) régionales depuis le début de novembre 2020 (Douala dans le Littoral, Abong-Mbang à l’Est, Bamenda dans le Nord-Ouest), à travers le Cameroun.

    En plus de l’exposition et de la vente qui se poursuivent jusqu’en décembre (dans le reste des régions du pays), contexte sanitaire oblige, la structure que conduit le Dr. Noé Woïn fait déguster gratuitement la tisane d’Artemisia aux visiteurs qui se comptent par milliers. Cette plante magique qui fait partie des solutions endogènes du Cameroun dans la lutte contre la pandémie de Covid-19 et le paludisme.

    Plus que dans le passé, l’Institut cheville ouvrière de l’État du Cameroun en matière de développement agricole émerveille le grand public en général et les acteurs agricoles en particulier par les précieux résultats de ses chercheurs.

    Au cours de ces différents rendez-vous régionaux de la promotion du savoir-faire de la recherche scientifique, organisés par la ministre de la Recherche scientifique et de l’Innovation (MINRESI), Dr. Madeleine Tchuinté, les nombreuses prouesses agricoles de qualité de l’IRAD sont visiblement appréciées et sollicitées par les visiteurs.

    Approché, le chef de la Station spécialisée de recherche sur le palmier à huile de la Dibamba (région du Littoral), Dr. Armand Nsimi Mva, conseille les producteurs de toujours s’approvisionner à la source en ce qui concerne les semences de palmier à huile, pour être sûrs de la qualité 100% de la variété «Tenera» acquise. Une variété qui produit à partir de 5 ans.

    Et selon le responsable, des graines améliorées de cette variété tolérante à la fusariose et très productive en huile de palme (4,5t par ha et par an) sont actuellement disponibles. Pour rassurer les plus sceptiques, il a fait savoir que «plus de 800 000 graines germées seront disponibles à la Station IRAD-Dibamba d’ici fin décembre».

    Pour mémoire, le concept JERSIC créé par le MINRESI en 2007 et devenu une institution biennale à l’échelle nationale et annuelle à l’échelle régionale marque la volonté des pouvoirs publics camerounais de rappeler à la communauté nationale et internationale que la science, la technologie et l’innovation sont des creusets au service de la création des richesses, des emplois et de la promotion du développement durable. Une sorte de foire d’exposition de divers produits du terroir.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0