Mediaterre

Une nouvelle ferme urbaine inaugurée par la ville de Paris et la RATP



  • Le 10 juillet dernier, la ville de Paris (représentée par Catherine Baratti-Elbaz, Maire du 12e arrondissement, Pénélope Komitès, Adjointe à la Maire de Paris chargée des Espaces verts, de la Nature, de la Biodiversité et des Affaires funéraires et Evelyne Honoré, Adjointe à la Maire du 12e chargée des espaces verts, de la biodiversité et de l’agriculture urbaine) et le groupe RATP en la personne de Guillemette Karpelès, directrice de l’immobilier à la RATP, ont inauguré la Ferme urbaine Lachambeaudie située sur le toit du centre médical de la RATP dans le 12e arrondissement. Etaient également présents des représentants de la start-up Aéromate, porteur de projet, et deux membres du conseil de quartier de Bercy.

    La ferme Lachambeaudie est née dans le cadre du premier appel à projet Parisculteurs auquel la RATP a répondu en 2016 avec la SEDP, sa filiale d’ingénierie et de gestions immobilières. Les 450 m2 de la toiture du site sont ainsi devenus un espace cultivé et géré par la start-up Aéromate depuis mars 2017. La culture et la récolte sont effectuées pour partie par des personnes en insertion sociale et professionnelle.

    La ferme est constituée d’un système hydroponique et est destinée à produire des fruits, légumes, aromates et fleurs comestibles. La production attendue est de 31 tonnes de fruits et légumes par an. Les récoltes sont distribuées en circuits courts, leur commercialisation se fait en grande partie par un service de paniers dont bénéficient en premier lieu les employés et usagers du centre médical de la RATP. La vente pourra s’élargir aux commerçants et restaurateurs du quartier ainsi qu’aux marchés.

    Paris et la RATP ont toutes les deux pris des engagements forts pour l’agriculture urbaine. Elles comptent parmi les signataires de la charte "Objectif 100 hectares" qui a pour ambition de végétaliser 100 hectares de bâti d’ici 2020 dans la capitale, dont un tiers consacré à l’agriculture urbaine. En outre, la RATP a signé en mars 2017 un accord-cadre avec AgroParisTech pour l'agriculture urbaine.

    Dans le douzième arrondissement plusieurs initiatives ont déjà vu le jour : moisson de l’Orge dans le Bois de Vincennes, implantation de vergers dans les écoles, pieds des arbres investis par des permis de végétaliser, jardins partagés dans les espaces verts ou dans l’espace public…

    L'agriculture urbaine est développée pour ses bénéfices environnementaux, elle est un élément central de la conception d’une ville durable. Elle favorise les circuits courts, la protection de la biodiversité, l’augmentation de l’autonomie alimentaire, la végétalisation des villes et la sensibilisation de la population aux enjeux alimentaires et de développement durable.

    Un second appel à projet Parisculteurs sera lancé en septembre 2017. Par ailleurs, la première édition des Trophées de l’agriculture urbaine de la Ville de Paris sont en cours, les candidats ont jusqu’aux 29 septembre pour déposer leurs dossiers parmi lesquels 6 seront récompensés.

     

    Sources:

    Communiqué de la ville de Paris - mairie du 12e

    Article d'Environnement magazine

    Crédit image : Paris 12e 

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0