Mediaterre

ONU : Allocution de Son Excellence Selom Komi Klassou, Premier Ministre de la République togolaise



  • M. KOMI SELOM KLASSOU, Premier Ministre du Togo, a indiqué que son pays s’apprêtait à adopter, avant la fin de l’année, son plan national de développement pour la période 2018-2022.  Dans cette perspective, le Gouvernement a mis en place, en février dernier, une cellule de suivi stratégique des objectifs de développement durable et des accords internationaux sur le développement.  « La recherche du bien-être de l’humain est au cœur de la politique générale du Gouvernement togolais », a-t-il résumé en citant l’appui aux populations vulnérables, l’accès à l’eau potable et à l’énergie, l’entreprenariat rural, la gratuité de l’école et la mise en place récente d’un système de couverture médicale pour les élèves de l’école publique.

    S’appuyant sur les travaux de la Commission vérité, justice et réconciliation, le Gouvernement a par ailleurs transmis à l’Assemblée nationale un projet de loi portant sur les articles de la Constitution relatifs à la limitation des mandats, soit un mandat de cinq ans renouvelable une fois pour le Président, qui a été adopté avant-hier par plus des deux tiers des députés.  Sur le plan des droits de l'homme, a assuré le Premier Ministre, le Togo reste déterminé à consolider les acquis et à renforcer davantage les mesures garantissant les libertés fondamentales.

    Face aux menaces du réchauffement climatique, le pays, régulièrement confronté aux aléas que sont l’érosion côtière, les inondations ou des saisons des pluies irrégulières, estime que l’Accord de Paris est un cadre idéal pour des initiatives communes.  Par ailleurs, M. Klassou a enjoint les États à intensifier la lutte pour prévenir la résurgence d’épidémies déjà éradiquées et éliminer d’autres maladies comme le VIH/sida, le paludisme et la tuberculose qui continuent de faire de nombreuses victimes en Afrique.

    Le Chef du Gouvernement togolais a salué la Charte sur la sûreté et la sécurité maritimes et le développement adoptée après le Sommet extraordinaire de l’Union africaine, qui s’est tenu en octobre 2016, à Lomé, afin de promouvoir l’économie bleue sur le continent.  Au-delà des efforts qui doivent être consentis dans la mise en œuvre des objectifs de développement durable, il a en outre jugé important d’accroître les investissements dans les domaines de la science et de l’industrie, de l’agrobusiness et de la haute technologie.  Enfin, en sa qualité de Président en exercice de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), il s’est engagé avec ses pairs à faire de la CEDEAO « une communauté des peuples ».

    Résumé de la déclaration
    Télécharger le texte de la déclaration


    [agonu72], [CdP22-climat], [CdP23-climat]

    Source : ONU

    Photo : ONU

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0