Mediaterre
   

Les femmes chinoises plongent dans les remous



  • Pendant des années, Gou Suqin a dû compter sur les maigres revenus de son mari émigrant de la ville pour soutenir leur famille en milieu rural. Maintenant, suite à un prêt de 10 000 yuans (1500 dollars) à partir d'un microcrédit d'ONU Femmes, Gou, âgée de 50 ans, gère une ferme de cerfs porte-musc. Elle gagne aujourd'hui 60 000 yuans (9 000 dollars) par an - ou six fois plus que son mari. [Traduction libre de l'anglais]

    (Lire la suite)

    Source: IPS 

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0