Mediaterre

   

" Nos déchets organiques sont une ressource "


Article rédigé par Clément Le Goff

C’est ce qu’affirme Alexandre Guilluy, cofondateur des Alchimistes. C’est à Paris que Fabien-Kenzo Sato et Alexandre Guilluy ont créé cette société afin de pallier la perte des quelque 4 milliards de litres d’eau due à la combustion des déchets alimentaires. Un énorme gaspillage est alors constaté puisque d’autres éléments tels que le potassium ou l’azote partent en fumée à cause de ce processus. À l’heure actuelle, la grande partie des déchets sont ramassés par camions, ce qui soulève un paradoxe au regard de la quantité de gaz à effet de serre produit par ceux-ci. En plus des contraintes sonores, olfactives et liées à la circulation par le système en place, les déchets sont expédiés à des kilomètres du quartier dont ils sont issus.

Un financement pour mettre sur pied Les Alchimistes

C’est en réponse à cette réalité alarmante mais malheureusement normalisée qu’intervient l’entreprise Les Alchimistes. Grâce à une subvention du Fonds social européen et à une campagne de financement participatif, les deux entrepreneurs, Kenzo et Alex, espèrent bien lancer un projet créateur d’emplois, en plus d’être respectueux de l’environnement.

Vers une collecte de déchets carboneutre

En effet, l’idée des Alchimistes est simple. Un(e) salarié(e) utilise un vélo sur lequel est attachée une remorque et se rend chez les entreprises partenaires afin de récupérer les déchets organiques. Chaque partenaire se trouvant dans un rayon de 1 km de la cuve, les trajets sont réduits par 20 en plus de n’émettre aucun gaz à effet de serre. Une fois ces déchets accumulés, ils sont mélangés à du broyat de bois pour créer le compost. Grâce à l’utilisation de pales permettant d’oxygéner le mélange, c’est au bout de 12 jours de brassage que sort finalement ce compost parisien, prêt à être vendu pour alimenter les cultures de la ville. La richesse en minéraux de ce compost tend à limiter l’utilisation de pesticides, de moins en moins nécessaires en agriculture. Il s’agit donc d’un projet de revalorisation des déchets qui s’inscrit parfaitement dans la vision du développement durable à travers la création d’emplois valorisants dans le 14e arrondissement de Paris.

Un projet embryonnaire pour le moment

Le projet n’en est qu’à un stade expérimental pour le moment : il n’existe qu’une seule cuve pour stocker ce compost dans le 14e arrondissement de Paris. En effet, il reste toujours à observer si le projet est économiquement viable. Les partenaires payent le ramassage des déchets par les Alchimistes ; ce sont donc les entreprises les plus intimement convaincues qui subventionnent ce genre d’initiatives. Ce projet ne peut donc être que partiellement démocratisé, car de nombreuses entreprises ne seraient pas prêtes à payer pour assurer un traitement des déchets qui soit écoresponsable. De plus, ce composteur ne peut traiter que 80 kg de déchets par jour. Les Alchimistes appellent donc au don pour pouvoir installer un autre composteur plus grand (sous une ligne de métro parisien), et multiplier les ventes afin de ne plus demander de l’argent aux partenaires.

Des retombées multiples à Paris

Au-delà de la gestion des déchets, cette idée agit également comme une campagne de sensibilisation auprès des riverain(e)s. Les Alchimistes envisagent de rendre les sites visibles et visitables, notamment pour les écoliers. Le projet permet également de créer des emplois plus valorisants que ceux existant, entre autres pour les concierges ou les ramasseur(se)s en vélo. D’ailleurs, selon ZeroWasteFrance et la Fondation Ellen McArthur, un emploi est nécessaire pour toutes les 10 000 tonnes de déchets, traités ou enfouis. En revanche, si ces déchets sont recyclés, un emploi est créé toutes les 500 tonnes de déchets, ce qui représente 20 fois moins et offre ainsi davantage d’opportunités d’emploi aux Parisien(ne)s.

Bibliographie

Mr. Mondialisation, « On fait de l’or noir avec nos déchets organiques », 27 novembre 2017, [consulté le 01/12/17] URL https://mrmondialisation.org/de-lor-noir-avec-les-dechets-organiques/

Les Alchimistes, [consulté le 01/12/17], URL http://alchimistes.co/les-alchimistes/

ZeroWasteFrance et Changing Markets, Janvier 2017, [consulté le 01/12/17] https://www.zerowastefrance.org/media/Rapport_Moquette_ZeroWasteFrance_ChangingMarkets_2017%20(1).pdf

À propos de l'initiative jeunesse

L'initiative jeunesse de lutte contre les changements climatiques a pour objectif de sensibiliser les jeunes francophones aux changements climatiques. Elle permet également de faire connaître les actions et l’engagement de la jeunesse francophone pour lutter contre les changements climatiques sous la forme d’une série d’articles.

[IJLCC]

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0