"L'avenir ne doit pas être sacrifié par avidité"



  • Lorsqu’en 2016, Leonardo DiCaprio remporta enfin un Oscar après six nominations, pour le film Le Revenant , il saisit l’occasion de son discours de remerciement pour attirer l’attention du public sur le changement climatique. L’acteur s’engage en effet depuis des années en faveur de la protection du climat et de l’environnement. Dès lors, au cours des années passées, DiCaprio est devenu la figure de proue d’écologistes célèbres et reçut à Davos, en janvier de l’année passée, le Crystal Award du Forum économique mondial (FEM) pour son engagement dans la lutte contre le changement climatique et en faveur de la protection des espèces animales menacées. «L’avenir de l’humanité ne doit pas être sacrifié sur l’autel de l’avidité de l’industrie du pétrole, du charbon et du gaz», affirma l’acteur américain à cette occasion. «Ça suffit!» Selon lui, il serait en effet possible de couvrir l’ensemble des besoins énergétiques avec des énergies renouvelables à l’horizon 2050. Mais uniquement si tout le monde met la main à la pâte. DiCaprio a donc invité les leaders économiques et les acteurs politiques présents à la cérémonie à participer à ces efforts. Partout sur la planète, de nombreuses personnalités de l’univers du cinéma, de la musique et du sport, ainsi que des mannequins ont déjà répondu à cet appel et soutiennent des causes environnementales telles que la promotion des énergies renouvelables, la protection des animaux menacés ainsi que de leur habitat ou une approche durable des ressources naturelles.

    Lire la suite sur 20 Minutes

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0