Décoloration rapide: l’état inquiétant des récifs coralliens de l’Océan Indien



  • Certains scientifiques de l'UICN ont récemment pris part à une expédition nommée Tara Oceans afin d'enquêter sur le blanchiment des coraux des récifs de Mayotte, une île située au Nord-Ouest de Madagascar. L'équipe a découvert que le blanchiment des coraux sur place -dont les premières estimations remontent à Mars de cette année-, est le pire de l'Océan Indien.

    Le changement climatique s'est avéré être la menace la plus significative pour les récifs de coraux à une échelle mondiale, avec le blanchiment comme l'un de ses effets le plus visible et sérieux. C'est un problème particulièrement important étant donné que la biodiversité marine la plus riche dans le monde dépend des coraux. Ceux-ci fournissent des ressources alimentaires, une protection contre les tempêtes, des emplois, mais aussi des aspects récréatifs et des sources de revenus pour plus de 500 millions de personnes dans le monde.

    L'expédition organisée par Tara Oceans (Tara Foundation and scientific consortium Oceans), a fait l'évalutaion de 34 sites autour de Mayotte. De nombreux scientifiques se trouvaient à bord du Tara : ceux de l'UICN, de l'Institut de recherche pour le développement, de l'Université de Milan-Bicoca, du "Coastal Oceans Research and Development in the Indian Ocean " (CORDIO), du " Mayotte Marine Research Center ", de " University College Dublin ", de l'Université de la Réunion ainsi que de " The European Molecular Biology Laboratory ".

    " Les récifs entourant Mayotte ont subi le pire blanchiment et la pire mortalité enregistrés jusqu'alors dans l'Océan Indien avec plus de 50% des coraux affectés par le blanchiment dans l'ensemble et jusqu'à 30% de mortalité des coraux dans les sites les plus touchés ", déclare le Dr David Obura, président du Groupe de spécialistes sur les Coraux de l'UICN et directeur de CORDIO.
    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0