Mediaterre

Protection du milieu naturel à Orford: succès de la mobilisation citoyenne



  • Corridor appalachien est heureux d’annoncer la protection à perpétuité d’un terrain de 13 hectares dans la municipalité d’Orford. Un groupe de citoyens désirait protéger une grande propriété pour s’assurer de son maintien à l’état naturel. Conscient de l’importance écologique de ce terrain et sensible aux aspirations de ce groupe de citoyens, Corridor appalachien les a accompagnés dans ce beau projet.

    « Nous sommes fiers d’avoir ainsi pu mettre à profit notre expertise au service de l’écologie et des citoyens! Nous remercions chaleureusement les initiateurs du projet, les donateurs ainsi que Serge Collins, qui a fait un généreux don écologique. Ensemble, ils ont choisi de faire une différence positive pour protéger nos forêts et la biodiversité qu’elles renferment. Nous avons une communauté exceptionnelle qui a vraiment à cœur la protection des milieux naturels », a fait savoir Mélanie Lelièvre, directrice générale de Corridor appalachien. Serge Collin et sa conjointe, Maryse Bisson, ont déclaré : « Faire un don écologique, quelle magnifique façon de protéger et de continuer à faire vivre cette belle forêt enchantée, terre ancestrale qui, au fil des années à graver en nous une multitude de souvenirs merveilleux. Nous éprouvons beaucoup de gratitude envers tous ces êtres extraordinaires qui nous ont, de près ou de loin, épaulés dans cette démarche écologique et biologique. Un grand merci à tous les donateurs du Havre ainsi qu’à l’équipe du Corridor Appalachien! » Représenté par Raymond Lalonde, le groupe de citoyens donateurs a, pour sa part, affirmé « nous sommes de fervents défenseurs de l’environnement et de l’écologie, nous habitons à côté de cette nouvelle aire protégée. Nous avions le souci d’étendre la réserve naturelle du lac Bran-de-scie, une aire protégée déjà existante. L’ensemble de ces aires représentent environ 32 hectares. Nous désirions ainsi poser un geste concret afin d’augmenter les espaces protégées au Québec et particulièrement ceux qui jouxtent le parc national du Mont- Orford. Ceci, afin de permettre à la faune de circuler librement et de favoriser la protection et le maintien des espèces. »

    Des citoyens engagés en faveur des milieux naturels

    Inspiré par un autre groupe de la municipalité d’Orford qui avait protégé un milieu naturel riverain du lac à la Truite l’an dernier, les citoyens ont uni leurs efforts dans une campagne de financement qui a rendu possible la conclusion rapide du projet. « Je tiens à saluer chaleureusement tous les donateurs. Il s’agit d’une initiative exceptionnelle et je suis fière de constater l’engagement de notre communauté. La nature fait partie de l’ADN d’Orford et ce groupe de citoyens a pris les moyens pour protéger son coin de pays : bravo! J’espère que cette initiative aura un effet multiplicateur auprès d’autres citoyens pour conserver un maximum d’espaces naturels sur l’ensemble de notre territoire », a fait savoir Marie Boivin, mairesse d’Orford.

    Un milieu naturel riche en périphérie du parc national du Mont-Orford

    Située dans un secteur montagneux, la nouvelle aire protégée abrite plusieurs espèces en situation précaire, comme la couleuvre à collier et la salamandre sombre du Nord.  Plus de 27 espèces aviaires y ont été répertoriées dont la paruline bleue, la paruline couronnée, la paruline à gorge noire, la paruline noir et blanc, le pic maculé, et le viréo à tête bleue, toutes des espèces jugées prioritaires par le Service canadien de la faune d’Environnement Canada.

    La salamandre sombre du Nord, une espèce menacée, trouve refuge dans un ruisseau de la nouvelle aire protégée Collins-Le Havre d’Orford.

    De par sa situation géographique dans la zone périphérique de ce parc national, la protection de cette propriété participe au maintien d’habitats de qualité pour diverses espèces et permet aux mammifères à grand domaine vital comme l’orignal, le pékan ou le lynx roux, d’étendre leur territoire. Enfin, la protection de cette propriété contribue au maintien de la qualité de l’eau du lac Bran de Scie situé en aval.

    La protection de cette aire protégée a été réalisée grâce aux généreux donateurs locaux. Corridor appalachien remercient également les partenaires financiers : Environnement et Changement climatique Canada, Conservation de la Nature Canada, la Fondation de la faune du Québec, la Fondation Echo et la municipalité d’Orford. De plus, une partie de ce projet a fait l’objet d’un don à Corridor appalachien dans le cadre du Programme des dons écologiques du Gouvernement du Canada, lequel procure des avantages fiscaux bonifiés aux particuliers et aux entreprises qui donnent des terres écologiquement vulnérables.

    Source: Corridor Appalachien

    Crédit photo: Corridor Appalachien

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0