Mediaterre
   

Des mesures pour lutter contre la chique en Haiti



  •  

    Les autorités haitiennes envisagent des mesures pour combattre une poussée de l’épidémie de chique, une maladie cutanée, qui sévit dans le nord du pays.

    Une délégation composée de l’épouse du chef de l’Etat, Sophia Saint-Rémy Martelly, du vice délégué de l’arrondissement de Dessalines (Nord), Wadner Joseph et des autorités du Ministère de la santé publique et de la population (MSPP) s’est rendue en début de cette semaine à Médor, sixième section communale de Petite Rivière de l’Artibonite, pour s’informer sur l’évolution de l’épidémie de tungose présente dans cette région.

    Au cours de cette visite, des paires de chaussures, des sandales fermées et des kits alimentaires ont été distribués aux habitants de la région.

    Les autorités sanitaires ont installé au moins deux centres de traitement de cette maladie, avec plus d’une vingtaine d’agents de santé disponibles à prodiguer des soins nécessaires aux personnes atteintes, selon le directeur sanitaire de l’Artibonite Dr Robert Honoré.

    Les professionnels de santé attachés à la direction sanitaire de l’Artibonite ont déjà pris en charge plus d’une centaine de paysannes et paysans infectés par la Tungose, informe le titulaire de la DSA.

    Une campagne de sensibilisation et d’information sur la maladie débutera « sous peu » pour inciter et informer les habitantes et habitants des localités de Médor sur les principes d’hygiène à respecter, a annoncé pour sa part, la directrice de promotion de la santé de la famille au ministère de la santé publique et de la population (MSPP), Jocelyne Pierre-Louis.

    Des dispositions seront prises en vue d’asperger les maisonnettes des localités infectées, promet-elle.

     

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0