Mediaterre
   

Le partenariat IFTIC-Sup (Cameroun)/Université de Bourgogne (France) met les savoirs numériques à la portée des jeunes Africains



  • Le président du Conseil d’administration de l’Institut supérieur de formation aux métiers de télécommunications, de l'innovation technologique, de commerce et de gestion (IFTIC-Sup) au Cameroun, Armand Claude Abanda, présente les opportunités du partenariat académique noué, en 2018 à Yaoundé, avec l’École supérieure d'ingénieurs numérique et matériaux de Dijon (ESIREM) de l’Université de Bourgogne en France.

    Lisez plutôt l’éclairage du PCA de l’IFTIC-Sup, par ailleurs Représentant résident de l’Institut africain d’informatique (IAI) du Cameroun.

     «L'ESIREM est l'une des plus grandes écoles d'ingénieurs en France, ayant pour spécialité la sécurité des systèmes numériques. La délocalisation d'un Master dans ce domaine et l'expertise reconnue de cet établissement public français formant des ingénieurs de très haut niveau est une aubaine pour la jeunesse africaine en général et camerounaise en particulier, avide de la maîtrise des savoirs numériques.

    Ce partenariat est donc l'occasion rêvée d'un transfert de compétences sans avoir besoin de se déplacer et permettant d'avoir une formation de la même qualité qu'à Dijon. Elle concerne les titulaires de Bac 3 en informatique, en réseaux télécommunications ou diplômes équivalents.

    Les cadres informaticiens travaillant dans le public ou le privé de niveau au moins Bac 3 peuvent également y postuler. Ce d’autant plus que les cours ont lieu de lundi à vendredi, de 16h30 à 20h30 et le samedi matin.

    De façon pratique, comment va se dérouler le recrutement d'étudiants d'abord et la formation ensuite?

    Le recrutement se fait par une commission qui siège à l'ESIREM de Dijon, et qui publie les résultats officiels des candidats définitivement admis. 30 places sont à conquérir. Les dossiers de candidature doivent être téléchargés en ligne à l'adresse http://esirem.u-bourgogne fr/master au plus tard le 15 décembre 2020.

    Les diplômes obtenus sur l'un et l'autre site de formation sont-ils les mêmes ?

    Effectivement, ces diplômes sont les mêmes. Les étudiants formés sur le site de Yaoundé sont d'abord des étudiants de l'Université de Bourgogne. Ils bénéficient de tous les privilèges académiques au même titre que ceux scolarisés à Dijon : carte d'étudiant, accès aux différentes plateformes numériques, etc. Bref, ils ont les mêmes bulletins de notes et les mêmes parchemins.

    L'étudiant inscrit à Yaoundé et celui inscrit à Bourgogne auront-ils la même formation ?

    Absolument. Déjà, plus de la moitié des cours sont dispensés par des enseignants chercheurs de l'Université de Bourgogne. Les cours sont dispensés à Yaoundé sur la base des mêmes programmes et dans les mêmes conditions.

    Les compétences recherchées sont les mêmes : conception et mise en œuvre de politique de sécurité des systèmes informatiques ; réalisation des audits de sécurité des systèmes d'information ; sécurisation des technologies émergentes ; protection des données externalisées (cloud computing) et sur applications mobiles ; et intégration de solutions de sécurité dans le contexte des données distribuées et/ou massives.

    Quels sont les débouchés de ce Master?

    Ce Master forme des experts de haut niveau, capables d'assurer la gestion de la sécurité des systèmes informatiques et l'administration des systèmes d'information. De même que le management et l'ingénierie des systèmes informatiques, sans oublier la parfaite maîtrise des études et développements informatiques. Le titulaire de ce Master peut aussi poursuivre ses études en doctorat…».

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0