Mediaterre
   

N'Djamena, la capitale de l'Afrique occidentale et centrale de la recherche et du développement agricoles, du 25 au 27 janvier 2022



  • Placée sous le thème : «Accroître la présence du CORAF (Conseil Ouest et Centre africain pour la Recherche et le développement agricoles) pour une meilleure prise en compte des besoins en recherche et développement agricoles», la 2è partie de la 13è session ordinaire de l’Assemblée générale (AG) du CORAF se tient dans la capitale tchadienne, du 25 au 27 janvier 2022.  

    Pour cause de la pandémie de COVID-19, la 1ère partie (réunion d’affaires), en mode virtuel, a été organisée en avril 2021.   D’après une source proche de l’organisation, il sera question de mettre à jour des orientations stratégiques du CORAF dans un contexte marqué par la COVID-19 et de dynamiser ses actions en Afrique centrale. Autrement dit, baliser des voies et moyens pour que cet organisme qui coordonne la recherche agricole des pays membres imprime ses marques dans cette partie du continent.  

    À l’occasion, les principales réalisations et les défis rencontrés depuis la 12è session ordinaire de l’AG seront partagés avec tous les acteurs et partenaires afin de trouver des solutions durables pour le bon fonctionnement de l’institution.   Indubitablement, le Cameroun, locomotive de la recherche agricole dans la zone CEMAC (Communauté économique et monétaire des États de l’Afrique centrale), sera représenté par l’Institut de Recherche Agricole pour le Développement (IRAD) que dirige le Dr. Noé Woin.  

    Il est à rappeler que l’AG qui se réunit tous les 2 ans est l’organe suprême de prise des décisions et d’orientation de l’organisation créée en 1987, avec en son sein 23 pays et institutions nationales en charge de la recherche et du développement agricoles, ainsi que des regroupements de producteurs du secteur privé des deux régions ciblées.  

    C’est l’instance suprême qui, entre autres, élit le Président ; nomme les membres du Conseil d’Administration et le Directeur exécutif ; approuve et ratifie l’ensemble des politiques, accords, protocoles, statuts, programmes, budgets, rapports d’audits et plans financiers ; fixe les cotisations des membres, sert de plateforme d’identification et de discussion des questions essentielles de recherche et de développement agricoles dans les deux sous-régions.

      Visiblement, au lendemain du conclave de N’Djamena, c’est un CORAF bien requinqué qui sera mis en branle pour coordonner les actions de la recherche scientifique pour le développement durable de l’agriculture en Afrique.   La 12è session ordinaire s’est tenue à Dakar (Sénégal), du 10 au 12 avril 2018. 

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0