Mediaterre
   

La 38è Assemblée générale de l'AIMF lancée solennellement à Lille (France) par la ministre des Sports, Roxana Maracineanu



  • Placée le thème «Villes et sport au service du développement et du mieux vivre ensemble», la 38è Assemblée générale de l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF) qui se tient dans la ville de Lille en France a été lancée dans le grand amphi Pasteur de Lille Grand Palais par la ministre française des Sports, Mme Roxana Maracineanu, le 05 novembre 2018.

    En effet, ces travaux de l’événement annuel du regroupement des maires et responsables des capitales et métropoles partiellement ou entièrement francophones se tenant du 05 au 07 novembre 2018 dans la ville française ont été ouverts en présence de Martine Aubry (ancienne ministre de l’Emploi et de la Solidarité en France et actuelle maire de Lille), Anne Hidalgo (présidente de l’AIMF et maire de la capitale française, Paris), Tony Estanguet (président du Comité d’organisation des Jeux olympiques et paraolympiques de Paris 2024), Charles Goerens (ancien ministre de la Défense du Luxembourg et Député du Luxembourg au Parlement européen), Adama Ouane (administrateur de l’Organisation internationale de la Francophonie, représentant de la Secrétaire générale sortante de l’OIF Mme Michaëlle Jean) et de nombreux participants (maires et experts) venus du monde entier.

    Tous les intervenants du jour ont reconnu la place cruciale qu’occupe le sport dans la société, ainsi que du rôle déterminant des gouvernants locaux pour son développement.

    Ainsi, dans son mot de bienvenue à ses hôtes, Mme Aubry affirme : «Les valeurs du sport sont rencontrées à Lille. La politique des sports est développée comme la politique culturelle autour de 50 disciplines…». Pour Anne Hidalgo, «Le sport est un vecteur d’inclusion sociale et d’opportunités…». M. Estanguet d’embrayer, «À travers le sport, des messages de solidarité sont transmis…». Et la ministre française des Sport de renchérir : «Le sport est un vecteur d’émancipation des femmes…».

    Et pour couronner cette émancipation féminine à travers l’activité sportive, séance tenante, deux Prix de la femme francophone ont été solennellement remis : l’un à la Rwandaise Félicité Rwemarika (fondatrice du Réseau de football féminin au Rwanda, Akwos) et l’autre à la Tunisienne Azza Besbes (sportive de haut niveau : escrimeuse aux multiples médailles d’or, d’argent et de bronze).

    À l’occasion, la forte délégation camerounaise à Lille composée des maires (avec en bonne place les édiles du Réseau des femmes élues locales d’Afrique, antenne du Cameroun, présidé par Célestine Ketcha Courtès) et experts des questions des collectivités locales et de la Décentralisation est conduite par le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala (CUD), Fritz Ntonè Ntonè.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0