Mediaterre
   

Premiers pas vers une stratégie d'agriculture circulaire en France



  • Depuis 2015, la transition vers l’économie circulaire est l’un des volets clés de la stratégie européenne en faveur d’une économie verte, inclusive et durable.

    Le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation vient de publier le 28 février 2019 le volet agricole de la Feuille de route sur l’économie circulaire (FREC). Très attendu, ce nouveau document donne une application agricole à la stratégie française d’économie circulaire qui avait été dévoilée en avril 2018.

    L’intention principale de ce document est de renforcer la production de matières fertilisantes issues du recyclage, avec, selon les mots du Ministère, une « qualité agronomique et sanitaire élevée ».  Ainsi, la stratégie cible l’enjeu bioéconomique d’accroitre la résilience agricole française, en réduisant sa dépendance aux engrais issus de ressources non renouvelables soumis à la volatilité des prix.  Sur le plan environnemental, l’apport en matières fertilisantes organiques contribuent à la méthanisation et au stockage de matières organiques dans les sols.

    Ce nouveau document est le fruit d’une large concertation entre parties-prenantes, organisée dans le cadre de l’état généraux de l’alimentation.  Le résultat est un document porteur d’une vingtaine de mesures, articulées autour de trois axes stratégiques :

    • Mobiliser les fertilisants issus de ressources renouvelables. La production de matières fertilisantes à partir du recyclage de déchets de cuisine et de déjections d’animaux est une priorité du volet agricole de la Feuille de route sur l’économie circulaire. Il est annoncé notamment que la valorisation des déjections animales devra s’accélérer. Une étude est lancée pour définir, d’ici 2020, des objectifs d’utilisation de matières issues de ressources renouvelables à l’horizon 2025-2030.
    • Faire des agriculteurs les moteurs de l’économie circulaire et améliorer le contrôle des sols. Des outils seront mis à disposition des agriculteurs pour surveiller la qualité des sols.  Le document annonce aussi le lancement d’une campagne d’information pour faire connaître la certification ‘éco-épandage’.
    • Améliorer la prévention et gestions des déchets agricoles. Au niveau des emballages, un objectif principal est de remplacer les films plastiques  par des films de paillage biosourcés et biodégradables (norme NF EN 17033). Pour réduire le gaspillage, et favoriser les dons, les agriculteurs seront aussi invités à faire un diagnostic des pertes et des gaspillages liés à la production, sous l’égide de l’ADEME.

    [MOGED [ECONOCIR]

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0