Mediaterre
   

En route vers la RE 2020



  • La nouvelle réglementation environnementale se veut plus ambitieuse sur la performance énergétique et prend en compte l’adaptation au changement climatique par rapport à la RT 2012.

    La nouvelle réglementation environnementale 2020 (RE 2020) prévue par la loi ELAN a pour principal enjeu de diminuer significativement les émissions de carbone dans le secteur du bâtiment. Cela passe par une transformation progressive des techniques de construction, des filières industrielles et des solutions énergétiques.

    Quels sont les objectifs de la RE 2020 ?

    Les engagements prioritaires de la nouvelle réglementation environnementale sont :

    • Diminuer l’impact sur le climat des bâtiments neufs

    Dans la RE 2020, l’ensemble des émissions du bâtiment sur son cycle de vie, dès sa construction, sera pris en compte. Cela permettra d’encourager notamment le recours aux matériaux biosourcés et à la chaleur renouvelable.

    • Poursuivre l’amélioration de la performance énergétique et la baisse des consommations des bâtiments neufs

    La nouvelle réglementation ira plus loin que la précédente en renforçant l’indicateur de besoin bioclimatique « Bbio », une manière d’être plus exigeant sur la performance de l’isolation, quel que soit le mode de chauffage installé.

    • Garantir aux habitants que leur logement sera adapté aux conditions climatiques futures

    Un nouvel objectif de confort d’été a été introduit dans la RE afin de pallier les épisodes caniculaires qui seront de plus en plus fréquents du fait du changement climatique.

    RT 2012, RE 2020 : quelles sont les évolutions ?

    La nouvelle réglementation introduit le concept du « bâtiment à énergie positive », c’est-à-dire, une construction qui produit plus d’énergie qu’elle en dépense.

    La RE 2020 tout comme la RT 2012, fixe des limites de dépenses énergétiques pour les bâtiments neufs. Cela comprend les postes énergétiques suivants : chauffage, ventilation, climatisation, éclairage, production d’eau chaude sanitaire. Avec la RE 2020 des postes de consommations viennent s’ajouter tel que l’utilisation d’appareils ménagers et électroménagers ainsi que le bilan carbone de la construction.

    Autre nouveauté, la nouvelle réglementation va prendre en compte des éléments relatifs au bien-être des occupants comme la qualité de l’air intérieur ou le niveau d’isolation phonique. Avec la RE 2020 l’occupant devient acteur de sa consommation ayant le pouvoir de mieux la maîtriser.

    Quel calendrier pour la RE 2020 ?

    Une phase d’expérimentation s’est déroulée en 2019, à travers la démarche E C-. Une large consultation a également été menée en copilotage avec le Conseil Supérieur de la Construction et de l’Efficacité Énergétique (CSCEE), les ministères de la Transition écologique et solidaire et de la Ville et du Logement.

    Désormais, c’est une phase de simulation qui s’ouvre. Celle-ci permettra d’éclairer les choix d’indicateurs et de niveaux de performance pertinents.

    Au printemps 2020, une nouvelle phase de concertation aura lieu pour analyser de façon précise les effets de la RE 2020 sur les matériaux, les modes constructifs et les filières du bâtiment. Ainsi, l’ensemble des paramètres et objectifs de la future réglementation seront arrêtés.

    La publication des textes réglementaires est prévue à l’automne 2020. On attend notamment qu’un seuil d’émissions de CO2 pendant la vie du bâtiment soit fixé à un niveau suffisamment ambitieux afin de favoriser les énergies les moins carbonées.

    L’entrée en vigueur de la RE 2020 est attendu à partir du 1er janvier 2021.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0