Mediaterre
   

L'arrière-goût amer du chocolat



  • Bien que la culture du cacao contribue activement à l'économie mondiale (100 milliards de chiffre d'affaire annuel réalisé par l'industrie du chocolat), elle couve un fond sombre, constitué essentiellement de travail des enfants et de déforestation, qui demeure inconnu du grand public dans sa grande majorité.

    En Côte d'Ivoire, premier producteur mondial de cacao (40% de la production mondiale), un tiers des cultivateurs sont des enfants (démissionnaires volontaires de l'école pour certains). Ils sont souvent surexploités et payés en nature (en parcelle de terre notamment) ce, après des années de travail en échange de nourriture. Ils utilisent quotidiennement et sans protections, des herbicides dangereux contenant du glyphosate (composé cancérigène selon l'OMS et nocif pour la végétation). Ils sont en plus, mal-nourris du fait des maigres revenus des cultivateurs qui les sollicitent. Ces derniers ne gagnant, en effet, que moins d'un euro par jour. 

    Comble d'infortune, des forêts classées sont aussi brûlées pour faire place à des plantations de cacao. La Côte d'Ivoire a ainsi perdu en 25 ans, 90% de son couvert forestier, remplacé majoritairement par des cultures de cacao. De quoi contribuer considérablement au réchauffement climatique.

    Des efforts consentis par les acteurs de la filière en vue d'une lutte contre ces fléaux socio-écologiques, font toutefois, leurs chemins. Ainsi, le gouvernement ivoirien affirme, par exemple, investir cinq million d'euros par an dans la lutte contre le travail des enfants (reconnu comme un délit passible de six ans d'emprisonnement dans le pays); le programme REDD à l'initiative des Nations Unies, contribua à la recrudescence de 50% de la destruction des forêts primaires ivoiriennes et l'on a pu assisté à la mise en place d'un système de traçabilité des sacs de cacao en Côte d'Ivoire et au Ghana (deuxième producteur mondial de cacao avec 20% de la production mondiale), ainsi qu'au lancement d'une initiative "forêt et cacao" pour cette année 2020, etc.

    Si de tels efforts sont à saluer, ils se devront d'être soutenus dans le temps avant d'avoir un impact réellement ressenti.

    [MOGED]

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0