Mediaterre

   

laurent denise

  • France
  • Organisation :
  • Situation professionnelle : Ingénieurs et cadres d'entreprises
  •  6574 vues sur les dépêches du membres sur les 12 derniers mois
  • Portrait du Membre

    formations et expériences professionnelles en  :

    hydrologie, climatologie, météorologie, agriculture, permaculture, agroforesterie

    Il n'est pas question de s'adapter aux dérèglements climatiques mais bien de réparer le climat !

    Pendant des millions d'années c'est la végétation (la forêt) qui a stabilisé le climat en garantissant un taux d'évaporation proportionnelle à la température. Les humains ont défriché pour cultiver mais ils n'ont pas respecté les saisons de la foret, En France les forets de feuillus sont vertes l'été alors que les champs de blé sont dramatiquement secs, ce qui contribue à l'effondrement de la biodiversité des sols qui est pourtant à la base de toutes les chaines alimentaires, dont la notre ! Un sol sec c'est un sol mort !

    un champ bien vert l'été aura le même impact sur le climat qu'une foret ! Il y a 20°c d'écart entre un champ vert et un champ sec l'été ...

    PAS D'EAU PAS DE VIE !

    Description de l'organisation du membre

    Tous les modèles climatiques ont été élaborés à partir du taux de CO2 dans l'atmosphère sans tenir compte du taux de vapeur d'eau et en ne prenant en compte que l'effet de serre sans parler de l'effet parasol !

    l'effet parasol nous protège la journée (sinon la température atteindrait 150°c) et l'effet de serre nous protège la nuit (sinon la température serait à -168°c) . Si on assiste à de fortes canicules l'été c'est justement par manque de vapeur d'eau (principal gaz à effet de serre et donc à effet parasol) .

    Toutes les zones tempérées de la planète ont un taux de vapeur d'eau proportionnel à la chaleur , les zones arides ont justement de fortes amplitudes thermiques entre le jour et la nuit par manque d'évaporation, donc par manque d'effet parasol la journée.

    toute la régulation thermique des basses couches de l'atmosphère se fait par l'évaporation (chaleur latente) , la température augmente fortement quand les continents arrêtent de "transpirer", c'est pourquoi il n'y a pas de canicule en mer  et en forêt ! Il faut végétaliser massivement (villes et campagnes) au rythme des forets de feuillus . Contrairement aux idées reçues, la pluie ne vient pas uniquement de la mer :  70% des précipitations continentales proviennent de l’évapotranspiration (végétation) et seulement 30% de l’évaporation en mer ... En climatologie on part du principe que c'est la végétation qui apporte les pluies, donc l' irrigation n'est plus un problème mais LA solution , à condition d'avoir fait des réserves l'hiver !

    En France les forets brulent parce que depuis 30 ans on plante des conifères qui consomment deux fois moins d'eau ... donc apportent deux fois moins de pluies !

    La France tout comme l'autralie, alterne maintenant inondations et sécheresses ... On assiste à  la mise en place d'un désert !

    Il faut végétaliser, au rythme des forets de feuillus, un maximum de surfaces (villes et campagnes ) et vite !

    Toutes les surfaces impactées par le soleil doivent être végétales !

    Dernières dépêches publiées

    C'est le taux d'évaporation des surfaces exposées au soleil qui régule le climat

    C'est la végétation qui détermine le climat et non pas le climat qui détermine la végétation ! Les zones tempérées de la planète sont couvertes d'eau ou de végétation, les zones les plus arides sont minérales et sèches. Les surfaces végétales (...)

    Scientifiques, 17/02/20 à 08h08 GMT


    Le climat se dérègle quand le taux d'évaporation diminue sur les continents

    La température des continents se régule toute seule à condition que le taux d’évaporation augmente proportionnellement à la chaleur ! comme au dessus des océans et des forets ! Les zones tempérées de la planète sont caractérisées par la présence (...)

    France, 15/02/20 à 09h01 GMT


    Les crues excessives de l'hiver préparent mathématiquement les sécheresses de l'été

    Les crues excessives de l'hiver préparent mathématiquement les sécheresses de l'été ! dans les Deux Sèvres nous en sommes à la troisième période d'inondations; au niveau de Niort le bassin versant fait 1070 km2, annuellement il reçoit 900 millions (...)

    France, 11/02/20 à 09h26 GMT


    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0