Mediaterre

L'entrepreneuriat est la voie obligée pour un succès personnel et pour le développement du Cameroun, confie Gabriel Djankou Nkuissi, promoteur de l'ISMAM de Nkongsamba



  • Cette déclaration a été faite au cours d’une conférence organisée à Yaoundé, le 25 janvier 2020, dans le cadre des activités liées au partenariat entre l’Institut africain d’informatique (IAI) du Cameroun et l'Institut supérieur de management du Manengouba (ISMAM) à Nkongsamba (région du Littoral).

    Lisez plutôt l’ancien haut fonctionnaire de l’Organisation international du travail (OIT) dans cette réaction accordée à la fin de la conférence.

    «Nous sommes très heureux de rentre cette visite d’amitié et d’études que nous avons souhaitée de tous nos vœux à notre institut partenaire l’IAI-Cameroun qui nous avait déjà fait l’honneur en 2018 de nous rendre visite à Nkongsamba.

    C’est un moment fort pour notre institution de vivre dans la réalité les partenariats que nous signons. C’est également un moment fort pour nos étudiants et étudiantes qui, pour la plupart, découvrent Yaoundé et l’IAI-Cameroun.

    Le partenariat ISMAM-IAI est un partenariat que nous voulons gagnant, qui crée des choses novatrices, qui permet de faire avancer à la fois les étudiants vers l’entrepreneuriat réel et le succès personnel pour le développement de notre pays le Cameroun. J’ai dit aux étudiants qu’entreprendre c’est entrer et prendre.

    Tout le monde entre dans le monde. Et il faut prendre sa part de gâteau du monde. Et pour cela, il faut entreprendre.

    L’entrepreneuriat est la voie obligée pour un succès personnel et pour le développement de notre pays.

    Je transmets à ces jeunes le message de la patience, du goût de l’effort, de la persévérance et surtout savoir que rien n’est donné.

    Les jeunes, aujourd’hui, ont la facilité de vouloir arriver sans être partis et de vouloir commencer par là où l’on arrive.

    Nous les avons exhortés à prendre patience et de construire patiemment et sainement le chemin qui va les conduire vers le succès réel.»

    Pour ne pas mourir pauvres, Gabriel Djankou Nkuissi demande aux étudiants «d’entreprendre et tourner le dos au culte du matricule de la fonction publique».

    Et de conclure : «Il ne faut jamais abandonner dès la première difficulté…»

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0