Mediaterre
   

Apports de la génomique en agroécologie : retour sur le colloque de l'ANR à Agropolis International



  • Afin de présenter des projets innovants dans le domaine de la génomique, dont les résultats offrent des applications utiles en agroécologie, l’Agence nationale de la recherche a organisé un colloque dédié en mars dernier au campus Agropolis International à Montpellier. Découvrez les présentations des travaux de recherche exposés.

    Le développement des technologies de génotypage et de séquençage à haut débit a permis d’acquérir des connaissances plus fines de la biologie des plantes et des animaux. Sélection de variétés adaptées aux stress hydrique ou aux carences en azote, maîtrise de maladies et ravageurs des cultures, prévention des maladies animales, … : ces outils offrent de nouvelles perspectives au service de l’agroécologie pour concevoir des systèmes agricoles productifs et respectueux de l'environnement.

    Depuis sa création, l’ANR a soutenu plusieurs projets de recherche innovants et programmes tels que Agriculture et Développement Durable, Systerra et Agrobiosphère, en vue d’encourager les recherches dans ce domaine. Afin de partager les résultats des projets financés et susciter des échanges, l’agence a organisé le colloque « Les apports de la génomique à l’agroécologie » le 27 mars dernier à Agropolis International (Montpellier), rassemblant plus d’une centaine de participants.

    Vers une meilleure intégration de la génomique dans l’agroécologie

    Structurée en 3 sessions : Bioagresseurs, Diversité inter et intra-spécifique et Interaction plante micro-organismes, la première partie de cette journée était ainsi consacrée à la présentation de projets soutenus par l’ANR. Ils concernent par exemple la génomique de parasitoïdes afin d’identifier les mécanismes génétiques d’adaptation pour la lutte biologique contre des ravageurs de cultures, l’amélioration génétique des prairies semées face aux aléas climatiques, ou encore la compréhension de la réponse des systèmes plante-sol à des changements de régimes de précipitation.

    Des ateliers prospectifs ont ensuite été l’occasion d’échanger sur des problématiques clés de l’intégration de la génomique dans le développement de l’agroécologie pour la gestion des écosystèmes cultivés et forestiers :

    • La compréhension et la valorisation des interactions favorables plante-micro-organismes
    • L'analyse et l’accroissement de la diversité biologique dans les agrosystèmes et l'évaluation de son incidence sur la performance et la durabilité des cultures
    • L'amélioration de la régulation des bioagresseurs dans les agrosystèmes, notamment par la santé des plantes cultivées en optimisant l'intégration des réseaux trophiques et des interactions biologiques et la gestion de la diversité

    Ces échanges alimenteront les réflexions pour la conception du cahier de l’ANR sur la génomique et l’agroécologie, dont la publication est prévue en 2019.

    Site de l'évènement

    Source : ANR

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0