Mediaterre

Appel à mobilisations pour la Semaine de la Terre : " Il n'y a pas d'avenir sur une planète morte "



  • Par Catherine Paquette pour GaïaPresse

    Les étudiants se mobilisent partout à travers le monde depuis des mois. Au tour de la population de leur emboîter le pas, lancent les organisateurs de La Semaine de la Terre. Photo : 15 mars, Catherine Paquette

    Le traditionnel Jour de la Terre, qui a lieu tous les 22 avril, prendra une ampleur particulière cette année et s’étendra sur une semaine complète d’activités pour sonner l’alarme : « Il n’y a pas d’emploi, il n’y a pas d’économie, pas d’avenir sur une planète morte », lancent les organisateurs.

    La Semaine de la Terre veut ainsi appeler la population québécoise à se mobiliser pour hausser la pression sur les gouvernements, à l’exemple des jeunes qui manifestent depuis des mois au Québec et à l’international. La semaine s’amorcera le 22 avril par une chaîne humaine autour de l’Assemblée nationale du Québec, et se terminera par des manifestations le 27 avril, partout dans la province.

    « Cette année, devant l’urgence de la situation, le Jour de la Terre se transforme en Semaine de la Terre. Offrons-lui une prolongation à cette Terre, prolongeons ces jours », a lancé Maude Arsenault, de La Planète s’invite au Parlement et enseignante au cégep, lors de la conférence de presse qui avait lieu à Montréal le 5 avril.

    Le collectif d’organisateurs est composé de la Planète s’invite au Parlement, le Jour de la Terre, le Group Mobilisation (Déclaration d’urgence climatique), la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), la Fondation David Suzuki et Greenpeace Canada.

    « Nous demandons aux Québécois un effort de mobilisation. Les étudiants nous ont montré qu’ils n’ont pas l’intention de laisser des gouvernements irresponsables gâcher leur avenir. En tant que parents, c’est maintenant à nous de leur montrer qu’ils n’auront pas à se battre seuls », a poursuivi François Geoffroy, membre coordonnateur de La Planète s’invite au Parlement

    Les groupes impliqués ont indiqué qu’ils prévoient multiplier les moyens de pression envers les gouvernements « tant et aussi longtemps qu’ils ne se doteront pas d’un plan d’action concret et à la hauteur de la crise actuelle ».

    En conférence de presse, les groupes environnementaux et citoyens présents ont rappelé l’état alarmant de la situation, et ce même pour les populations canadiennes. Ils ont entre autres cité en exemple le récent rapport de Environnement Canada, lequel indique que le Canada se réchauffe deux fois plus vite que la planète (et même trois fois plus vite dans les zones nordiques).

    Programmation annoncée par la Semaine de la Terre :

    • 22 avril : Chaîne humaine autour de l’Assemblée nationale du Québec (organisée par un collectif composé de 23 organismes, dont le Jour de la Terre)
    • 22 au 27 avril : Activité Messages pour la Terre – Jusqu’au 19 avril, des milliers d’élèves du primaire et du secondaire sont invités à écrire des messages pour la Terre, qui seront livrés aux gouvernements provinciaux et fédéraux au cours de la semaine du 22 avril. Des lettres seront aussi publiées sur les réseaux sociaux de La Planète s’invite au Parlement à chaque semaine du mois d’avril. (organisée par La Planète s’invite au Parlement)
    • 23 avril : Dépôt de la Déclaration d’urgence climatique à Québecor pour que ce groupe médiatique, le plus lu et regardé au Québec selon leurs statistiques, s’engage à parler de la crise climatique à la hauteur de l’urgence à laquelle nous devons faire face.
    • 25 avril : Conversation sur l’environnement entre Ruba Ghazal et Sylvain Gaudreault, députés de l’Assemblée nationale du Québec (organisée par la FTQ). Ouvert à toutes et tous.
    • 26 avril : Démonstration étudiante du vendredi (organisée par Pour le futur Montréal et La Planète s’invite à l’Université)
    • 26 avril en soirée : Cabaret politique À qui la Terre? Avec Manon Massé – Québec Solidaire, Bill Brochet – SEPB, Ana Marcela Flores Machado – auteur-interprète du Honduras, Union Thugs – IWW, Magali Giroux – STTP, Alain Lutfy – STTP, Luce Trembaly-Gaudette – STTP (organisé par le Conseil régional FTQ Montréal métropolitain)
    • 27 avril : Grandes manifestations à Montréal, Rouyn-Noranda et possiblement ailleurs au Québec (organisées par La Planète s’invite au Parlement)

    (Source : Fondation David Suzuki)

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0