Mediaterre

   

Rapport sur la sécurité en Afrique : les défis structurels à un stade critique


Le dernier rapport de Think Security Africa est le cinquième examen annuel sur la sécurité en Afrique de l'organisation

LONDRES, Royaume-Uni,19 janvier 2015/ -- Le dernier rapport de Think Security Africa (http://www.thinksecurityafrica.org) est le Security in Africacinquième examen annuel sur la sécurité en Afrique de l'organisation. Il évalue les changements survenus dans la situation sécuritaire en Afrique entre 2013 et 2014 dans les trois principales catégories suivantes : (1) les défis ayant eu une incidence sur la chaîne de commandement nationale, (2) le maintien de l'intégrité territoriale, et (3) la gestion sociétale. 

Les principales conclusions du rapport, qui s’appuie sur des supports visuels tels que des diagrammes, des résumés graphiques et des cartes, sont que les pays africains ont de plus en plus de difficultés à maintenir leur intégrité territoriale. En 2014, dix gouvernements africains rivalisaient avec des groupes non étatiques en vue d’exercer le contrôle territorial, ce qui correspond à une croissance de plus de cinquante pour cent par rapport à l'année dernière. L’aggravation enregistrée en 2014 résulte du fait que les groupes non étatiques ne formulent désormais plus de demandes, mais passent à l’action en établissant des fiefs, indiquant une dégradation des capacités gouvernementales face aux acteurs non étatiques. Par ailleurs, le nombre de pays touchés par les défis de sécurité aux frontières et de sécurité maritime s’est considérablement accru, révélant un problème structurel croissant d’étendue régionale.

Le rapport fait certes état d’une diminution du nombre de pays confrontés à des défis sur le plan de la gestion des chaînes de commandement nationales et de la société. Les améliorations dans ces domaines sont cependant neutralisées par le déclin sensible de la capacité générale des gouvernements africains à maintenir l'intégrité territoriale. Le résultat est une forte hausse du nombre de pays touchés par un conflit. Entre 2013 et 2014, le nombre de gouvernements africains subissant l’impact de graves conflits est passé de sept à dix.

 

« L’élément clé qui permettra d’améliorer la sécurité en Afrique ainsi que la capacité des gouvernements à maintenir l'intégrité territoriale est de pérenniser, en 2015, les améliorations enregistrées dans les pays confrontés à de sérieux défis liés à la chaîne de commandement. Cela sera cependant difficile, étant donné les élections prévues cette année dans plusieurs États fragiles », a indiqué Adunola Abiola, fondateur de Think Security Africa.

 

Distribué par APO (African Press Organization) pour Think Security Africa (TSA).

 

Contact pour les médias : Joel Tavon

Courrier électronique : info@thinksecurityafrica.org

Tél. : 44 207 287 0008

 

Think Security Africa (http://www.thinksecurityafrica.org) est un groupe de réflexion indépendant spécialisé dans les questions relatives à la sécurité en Afrique. Depuis sa création en 2009, TSA est devenu un leader dans la prévision de tendances liées à la sécurité en Afrique, avec pour objectif de préserver des vies et les écosystèmes de développement.

Les ressources de TSA sont utilisées par des gouvernements, des organisations intergouvernementales, des journalistes et des entreprises dans le cadre de leurs missions centrées sur l'Afrique.

 

SOURCE 

Think Security Africa (TSA)

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0