Mediaterre

   

La construction de la 1ère éolienne en mer en France est officiellement lancée


La première éolienne installée au large des côtes françaises s’appelle Floatgen. Equipée d’une fondation flottante conçue par le spécialiste français Ideol et construite par Bouygues Travaux Publics sur le port de Saint-Nazaire, elle sera installée au large du Croisic, sur le site d’essais SEM-REV. Sa construction a été lancée officiellement le 1er juin lors d’une cérémonie organisée en marge du salon annuel dédié aux énergies marines renouvelables.

Floatgen fait figure de la première éolienne en mer en France. Les premiers tours de pale de cette éolienne de 2 MW sont attendus dès 2017. De plus, elle forme le premier démonstrateur grandeur nature de la fondation flottante en forme d’anneau carré développée et brevetée par Ideol.

L’objectif de ce projet est de démontrer l’immense potentiel de l’éolien en mer flottant à échelle commerciale pour produire de l’électricité d’origine renouvelable loin des côtes donc sans impact visuel et au meilleur coût grâce à la qualité du gisement de vent au large. Il permet également de souligner le potentiel industriel de cette nouvelle filière, créatrice de retombées économiques au plus proche des sites d’installation. L’activité de construction de la coque, en béton, génère de nombreux emplois localement ; les sites industriels des principaux fournisseurs en bénéficient également, comme en témoigne le contrat de fourniture du système d’ancrage signé avec la société Le Béon. 

Son lancement officiel de la construction a donc été annoncé lors de la signature de contrats réunissant Ideol, l’Ecole Centrale de Nantes et Bouygues Travaux Publics.

Pour Paul de la Guérivière, PDG d’Ideol, « Floatgen est une étape essentielle pour la société puisqu’elle va aboutir à la mise à l’eau d’une première unité de notre technologie, mais c’est aussi un moment important pour la France et l’Europe, qui, sur ce marché émergent, ont l’opportunité de devenir leader mondial ».

La construction commencera dès le mois de septembre sur le port de Saint-Nazaire, où la fondation flottante sera construite par Bouygues Travaux Publics, mobilisant près de 80 emplois sur site. Une fois la coque achevée, l’éolienne sera installée, à quai, sur sa fondation. L’ensemble sera remorqué au printemps vers le site d’installation au large du Croisic, SEM-REV, 1er site d’essais en mer au monde multi-technologies connecté au réseau électrique, propriété de Centrale Nantes et opéré conjointement avec le CNRS. Une fois arrivée sur site, l’éolienne sera raccordée au système d’ancrage et au câble d’export de l’électricité. 

De gauche à droite : Nicolas Jestin, Directeur commercial de Bouygues Travaux Publics ; Paul de la Guérivière, PDG d’Ideol, Arnaud Poitou, directeur de Centrale Nantes ; Clément Mochet, directeur commercial de Le Béon. 

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0