Mediaterre

Les associations de jeunesse gabonaises à l’école de la conduite de projet au siège Régional de la Francophonie



  • Sous le patronage du Ministère de la Jeunesse, le Conseil National de la Jeunesse du Gabon (CNJG) en partenariat avec la Coopération française (SCAC de l'Ambassade de France) ont organisé du 7 au 11 juin dernier des séances de formation sur la " conduite de réunion, la conduite de projet, le business plan et la recherche des financements" dans sa deuxième édition au Bureau Régional de l'Afrique Centrale et de l'Océan Indien de l'Organisation internationale de la francophonie (BRAC) avec pour cibles les associations et les structures de jeunesses.

     Alain Smail du SCAC, conseiller technique auprès du Ministère de la Jeunesse a expliqué que ce partenariat rentre en droite ligne de la coopération française qui accorde une importance et un appui technique visant à la professionnalisation du tissu associatif par l'entremise du Conseil National de la Jeunesse du Gabon (CNJG).

     Serge Badoures, expert consultant en ressources humaines, principal animateur du stage de formation pour sa part a fait remarquer " que l'objectif de ce projet est de professionnaliser les acteurs afin qu'ils puissent conduire des réunions en animant des équipes pour concevoir, rédiger et piloter les multiples projets de développement. "

    Au cours de ce stage, l'un des délégués du Réseau des Jeunes Volontaires Francophones du Gabon à la deuxième École d'été de la Francophonie à Ouagadougou en 2009, a fait une restitution sur " L'élaboration d'un plan d'affaires sociales ". Il a fait remarquer à l'entame de son propos que cette formation avait été animée des mains de maître par M. Victor Adoukonou K.Mensah, expert en entrepreneuriat et en management des entreprises, Prix international francophone Jean Marc Léger de la meilleure stratégie de diffusion de la culture entreprenariale.


    Le conférencier s'est appesanti sur les méthodes et stratégies de l'élaboration de ce " dossier succinct et clair de présentation économique, organisationnel, financier, social et environnemental d'un projet d'entreprise adapté aux structures de jeunesses. " Il a expliqué aux structures associatives présentes, le bien fondé d' intégrer dans leurs données stratégiques ce document prospectif tourné vers l'avenir qui permet d'accroître la visibilité d'un projet (environnement présent et futur).


    S'exprimant sur cette deuxième édition de ce projet de formation, Paul Alain Mavioga, Président du Conseil national de la jeunesse du Gabon, a relevé que "  les jeunes membres des associations de jeunesse, les responsables d'associations, les jeunes des coopératives scolaires et autres jeunes actifs sont les principales cibles de ce projet " avant d'ajouter que " les principales missions de la nouvelle équipe du Conseil  se sont assignées sont entre autres la redynamisation de cette structure avec le plaidoyer sur l'élaboration de la Politique nationale de la jeunesse qui est en voie d'être effective et la formation des associations et structures de jeunesses sur les domaines de pointe. "

     Interrogé sur les objectifs attendus de ce projet de formation, le Conseiller Chargé des relations publiques et de l'organisation du CNJG qui a requis l'anonymat a indiqué que, " parmi les résultats escomptés il y a, la capacité pour les associations et structures de jeunesse de concevoir, rédiger, piloter un projet de développement en maîtrisant les techniques de communication et d'animation d'un groupe afin de faire adhérer les différents acteurs et partenaires. "


    Par ailleurs, ces séances de formation ont été marquées par la remise d'un don de Dictionnaires universels et d'autres supports didactiques par M. Valentin Loemba-Bayonne, chargé des projets de coopération au Bureau Régional de l'Afrique Centrale et de l'Océan Indien au nom du point focal jeunesse, représentante de l'Unité jeunesse de la Francophonie dans la région, Emilienne Lionelle Ngo-Samnick.

    M. Valentin Loemba-Bayonne a réaffirmé l'engagement de l'OIF à soutenir les projets de jeunesse, " les programmes de jeunesse constitue l'une de nos priorités, car près de 70% de la population de l'espace francophone sont jeunes. Le BRAC est ouvert à toutes propositions de projet de développement surtout lorsque les cibles sont les jeunes, " a-t-il déclaré dans son mot de circonstance.

    Le porte-parole des participants, Jean Rémy Latif Ogoula du Club Génération Consciente a quant à lui " réaffirmer l'engagement de la nouvelle équipe dirigeante du Conseil National de la Jeunesse du Gabon de bâtir une jeunesse dynamique autour des projets de formation. Nous constatons à travers diverses actions la volonté du CNJG de changer la donne qui a longtemps caractérisée le CNJG. C'est pourquoi l'appui de l'Organisation internationale de la Francophonie est indispensable. "

     En réponse aux écueils qui échelonnent le bon fonctionnement de cette structure qui doit servir de médiatrice entre la jeunesse et le gouvernement, Elsa Menzene, membre active du Conseil, a expliqué que " c'est un organe consultatif qui pourrait être élevé comme au Sénégal, au rang de corps constitué. A l'instar des conseils nationaux des pays amis, le CNJG  doit être membre du Conseil Économique et Social. "

     Le Conseil National de la Jeunesse du Gabon (CNJG) est une structure qui regroupe les associations et mouvements de jeunesse qui y adhérent. Sa principale mission est de coordonner la vie associative de la jeunesse au niveau national ; faire participer les jeunes au processus de prise de décision d'intérêt commun ; participer à la formation civique, morale, technique et professionnelle des jeunes.



    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0