Mediaterre

Nadji bi entreprend de corriger le déficit électrique en milieu rural



  • Le groupe panafricain Nadji bi, développeur de produits solaires pour l'autoconsommation et l'éclairage, fait une percée inattendue dans les zones rurales en Afrique subsaharienne où les populations bénéficient de « façon rapide de l'électricité». C’est ce que révèle mardi à Dakar, au Sénégal, le directeur du groupe Nadji.bi, El Hadj Demba Sène, lors de la conférence sur la compétitivité de l'énergie solaire en Afrique de l'Ouest.

    Cette conférence est à sa première édition en Afrique et est attendue pour convaincre de la compétitivité de l’énergie solaire, aussi bien en milieu rural qu'en milieu urbain, sur le continent africain qui dispose d’un immense potentiel en énergies renouvelables.

    En 2012, l’Afrique au sud du Sahara comptait à elle seule 600 millions de personnes sur près de 1,5 milliard de personnes vivant sans électricité dans le monde, soit 68% de sa population, 37% de la population urbaine et 86% de la population rurale.

    Il s’agit d’un déficit que voudrait corriger le groupe Nadji bi qui a développé des produits dotés de puces électroniques améliorant l'autonomie de l'éclairage.

     

    Source "APS"

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0