Réunion de groupe d'experts pour l'intégration de l'urbanisation dans la planification du développement national en faveur de villes inclusives



  • Il y a un changement énorme en cours du choix de l’endroit où les africains veulent vivre et de la manière dont ils veulent mener leur vie. En moins de 20 ans, la moitié de la population africaine en pleine croissance sera composée des citadins. D’ici 2050, les habitants urbains pourraient atteindre 60 pour cent de la population africaine.

    Bien que ces projections représentent plusieurs avantages pour les nations africaines, à l’heure actuelle elles posent des défis majeurs aux décideurs politiques de gérer l’urbanisation de manière stratégique et de transformer l’Afrique. Parmi les tâches majeures dont les décideurs politiques devraient s’acquitter figure l’examen de l’urbanisation qui va au delà de ses dimensions démographiques pour prendre en compte ses facettes environnementales, économiques, sociales et culturelles. Au niveau de politique, cette nouvelle approche devrait se traduire en intégration et coordination améliorées des politiques sectorielles, territoriales et urbaines.  Les  plans nationaux de développement, qui sont en plein essor sur le continent, offrent le meilleur cadre de mise en œuvre de cette nouvelle approche.

    La Commission Economique pour l’Afrique appui les Etats membres à mieux examiner le potentiel d’urbanisation pour la transformation structurelle, et, dans le cadre d’un travail novateur, à mieux intégrer le nouvel agenda urbain dans leurs stratégies de développement national.

    Cette question sera au centre des travaux de la réunion du Groupe d’experts qui se tient du 9 au 11 octobre à Addis-Abeba, en Ethiopie.

    Participeront à la réunion 25 experts du continent, représentant les ministères en charge de la planification du développement national et du développement urbain et les universitaires ainsi que le système des Nations Unies. La réunion servira de plateforme pour accroître la compréhension, le dialogue multipartite, les possibilités de réseautage et de coordination sur l’urbanisation, la transformation structurelle et la planification du développement national. Les participants apporteront des contributions au rapport intitulé Intégration de l’urbanisation dans la panification du développement national pour des villes inclusives et passeront à sa validation.

    Ce rapport rédigé par la Section de l’urbanisation de la Division de la Politique de Développement Social comprend le fondement et le cadre conceptuel de la nécessite d’intégrer l’urbanisation dans la planification du développement national en Afrique, dans sa promotion de la transformation structurelle. D’autres aspects du rapport sont l’examen des études de cas menées dans certains pays africains à savoir Cameroun, Tchad, Maroc, Ouganda et Zambie, et des exemples de l’Asie et de l’Amérique latine. Le rapport dégage également des conclusions et thèmes dominants et recommande des mesures que les pays africains pourraient prendre pour intégrer l’urbanisation dans la planification du développement national.  Une fois terminé, le rapport orientera la préparation des cours de formation sur l’application de cette approche à la promotion des villes inclusives et durables en faveur du changement structurel de l’Afrique.

    L’urbanisation touche les dimensions sociales, économiques, culturelles et environnementales du développement. Malgré la croissance économique impressionnante de l’Afrique, les taux élevés du chaumage, l’inégalité et la pauvreté constituent des menaces au maintien de cet élan. Les efforts visant surmonter à ces défis exigeront la transformation de nos villes en plateformes pour les innovations technologiques, l’industrialisation et la modernisation de l’agriculture.

    Communiqué de l'ONU

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0