L'agence internationale de l'énergie tire la sonette d'alarme



  • Selon le rapport pour l'année 2008 édité par l'Agence Internationale de l'Énergie, il est urgent de trouver de nouvelles solutions énergétiques pour combattre d'une part le réchauffement climatique, et d'autre part la flambée du cours des matières premières.

    Pour cela, l'Agence privilégie deux pistes. D'une part l'énergie nucléaire et d'autres part les énergies renouvelables. La première piste de réflexion, l'énergie nucléaire est pourtant sujette à polémique. Il s'agit certes d'un moyen efficace de production d'énergie, ne produisant presque pas de gaz à effet de serre, mais il faut garder à l'esprit que ce n'est pas une énergie renouvelable (les stocks d'uranium étant limités) et que des déchets (dont on ne sait que faire) sont produits par cette technologie. Les déchets nucléaires restent radioactifs durant une période extrêmement longue comprise 1 000 et 10 000 ans.

    La solution proposée des énergies renouvelables, et celle dite du "mix énergétique" semble incontestablement la meilleure. C'est en effet en privilégiant plusieurs sources d'énergies renouvelables que l'on pourra réduire nos émissions de GES (gaz à effet de serre, CO2, CH4, NOx...). Pour conclure sur une note rassurante, il est nécessaire de rappeler que le premier gisement énergétique français et occidental qui supplante toutes les autres formes de production, est l'économie d'énergie. Ce sont ainsi 30% de l'énergie consommée en France qui pourrait être économisée si tous les français effectuaient quelques gestes simples et peu coûteux : ampoules basse consommation, veilleuses éteintes...

    À bon entendeur !

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0