Mediaterre
   

Travailleurs et travailleuses domestiques : de l'invisibilité à l'égalité ! 1/2



  • Le 16 juin a été proclamé « Journée internationale des travailleurs et travailleuses domestiques ». On estime qu’environ 67 millions de personnes dans le monde, dont une large majorité de femmes, exercent différentes fonctions chez des particuliers, fonctions qui vont de la cuisine au jardinage en passant par le nettoyage, la conduite et les soins aux enfants, aux personnes âgées ou dépendantes. Parmi elles, nombreuses sont celles qui, sans protection sociale ni juridique, sont exploitées et victimes d’abus. Pour braquer les projecteurs sur les différents aspects de cette question en France, plusieurs associations organisaient une manifestation le 17 juin à Paris, au Trocadéro.

    Quelques dizaines de personnes se sont rassemblées le 17 juin dernier pour faire entendre les voix de celles et ceux qui ont si peu l’occasion d’être entendus  et pour lesquelles cela reste même impossible dans certains pays. Un des enjeux majeurs de la manifestation était d’inviter le nouveau gouvernement et les tout récent-e-s élu-e-s au Parlement à se saisir de cette question et à prendre toutes les mesures nécessaires pour que la France ratifie enfin la Convention 189 pour un travail décent pour les travailleurs domestiques adoptée le 16 juin 2011 par l’OIT.

    Jusqu’ici la France a botté en touche sous des prétextes fallacieux qui permettent à des situations injustes et cruelles de perdurer.

    La Convention 189 oblige les États parties à adopter des mesures pour protéger les travailleuses/travailleurs domestiques, en particulier la lutte contre toutes formes de violence et de mauvais traitement et la réglementation des organismes qui recrutent...

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0