Mediaterre
   

Afrique: atlas de la peur



  • A la vision d'un atlas de 400 pages sur la déforestation, présenté par le Programme des Nations-Unies pour l'environnement (Pnue) le 17 juin 2008, l'Afrique subit la déforestation à un rythme deux fois supérieur à la moyenne mondiale. Par ailleurs, les changements climatiques font rapidement disparaître les rares glaciers que compte le continent ainsi que sa maigre végétation.
    En effet, le continent africain perd chaque année plus de quatre millions d'hectares de forêt - approximativement la superficie de la Suisse. Le phénomène touche particulièrement la République démocratique du Congo, le Malawi, le Nigéria et le Rwanda.
    " L'atlas (...) montre clairement la vulnérabilité des populations locales face à des forces qui échappent fréquemment à leur contrôle, dont la fonte des glaciers d'Ouganda et de Tanzanie et l'impact du réchauffement sur les réserves d'eau ", explique dans un communiqué, le chef du Pnue, Achim Steiner. Ainsi, selon l'atlas du Pnue, 300 millions de personnes sont exposées à des pénuries d'eau en Afrique, et les zones sub-sahariennes concernées par ce phénomène devraient s'étendre d'un tiers, d'ici 2050. Pour l'essentiel des femmes, en charge de la quête de l'eau devenue si précieuse.
    Le document relève, toutefois, quelques signes optimistes sur la situation de l'environnement en Afrique. Le Pnue pointe notamment un programme de lutte contre la création excessive de pâturages en Tunisie, qui a permis de préserver un parc national dans le sud-est. Un autre projet, en Mauritanie, a permis d'accroître une zone marécageuse et ainsi, de mieux contrôler les inondations.


    D'après une information transmise par Haoua Dia Thiam

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0