Mediaterre
   

Madagascar : programme d'électrification via l'emploi féminin



  • L’électrification du territoire malgache reste encore très faible avec seulement 5% des ménages ruraux ayant accès à l’électricité, contre 16% au niveau national. La Nouvelle Politique de l’Energie de l’Etat prévoit cependant d'améliorer l'accès à l'énergie avec l'ambition d'atteindre un taux d’électrification de 70% d’ici à 2030. Bénéficiant d’un énorme potentiel en matière d’énergie solaire, le niveau élevé d’ensoleillement du pays fait du développement du photovoltaïque un plan d’orientation privilégié, notamment pour les milieux ruraux isolés. 

    Afin de garantir l’accès à l’électricité dans les zones rurales de Madagascar, un programme de formation technique sur les maitrises de l’énergie solaire tourné vers les femmes est mis en place au Barefoot College en Indie en collaboration avec la WWF.  Chaque année, des femmes malgaches qui ne savent ni lire ni écrire partent en Inde pour suivre une formation sur l’emploi de l’énergie solaire. L’approche “Femme Ingénieure Solaire” consiste à former des femmes du monde rural afin qu’elles développent les compétences pour la fabrication, installation et maintenance de systèmes solaires au bénéfice de leurs villages. 

    Depuis le lancement de l’initiative en 2012, les femmes formées ont fortement améliorer les conditions de vies dans leurs villages et ont permis de développer des nouvelles activités génératrices de revenus. Les premières femmes formées ont pu équiper près de 400 ménages en systèmes solaires photovoltaïques pour l’éclairage ou la recharge de téléphone. Elles en assurent également l’entretien et la réparation, ce qui leur permet de générer des revenus et de se lancer dans l'entreprenariat. 

    Le succès des débuts du programme a justifié la reconduite et l’approfondissement du projet. Dans ce cadre, la WWF et Barefoot College ont renouvelé leur partenariat et un centre de formation directement implanté à Madagascar a été construit pour former encore plus de femmes sur place. D’ici la fin du projet, huit villages représentants 1 400 ménages devraient bénéficier d’un accès durable à l’énergie. L’ambition est maintenant d’augmenter progressivement la capacité de formation pour que d’ici à 2030, 800 femmes puissent être formées et permettre à 630 000 ménages ruraux d’accéder à l’électricité. 

    [MOGED]

    Source image : WWF Madagascar / ©Louise Jasper

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0