Mediaterre
   

CdP11: 25 septembre: Échanges au Pavillon des Conventions de Rio



  • L'Institut international pour le développement durable (IIDD) a rendu disponible un résumé des échanges ayant eu lieu au cours de la journée du 25 septembre au Pavillon des Conventions de Rio, sur le thème de la parité des genres ( Gender Day ).

    Voici le résumé de l'IIDD [notre traduction]:

    Les séances de la journée ont porté sur:

    • les progrès dans l'autonomisation des femmes au cours des deux dernières décennies;
    • les nouveaux défis et opportunités pour les femmes des zones arides;
    • l'autonomisation qui améliore les moyens de subsistance au niveau des ménages et de la communauté : perspective au niveau communautaire;
    • l'autonomisation qui améliore les moyens de subsistance au niveau des ménages et de la communauté : le point de vue des partenaires au développement;
    • la marche vers l'égalité des sexes et l'équité ; et
    • conclusion et clôture.

    Séance d'ouverture

    En ouvrant la séance, le secrétaire exécutif de la Convention Luc Gnacadja a déclaré que l'égalité des sexes est une nécessité si nous aspirons à une dégradation neutre des terres. Un panéliste a discuté l'intégration des questions de genre dans la constitution et les programmes universitaires de la Namibie. D'autres orateurs ont décrit les contraintes sur les femmes dans les zones arides et ont appelé à l'abrogation des lois et des pratiques discriminatoires.

    La conférencière principale, Margaret Mensah Williams, vice-présidente, Conseil national de la Namibie, a appelé à la propriété foncière et des droits voisins pour les femmes, et a exploré les aspects sexospécifiques des cadres politiques de la Namibie, en faisant valoir que toute politique sérieuse doit assurer la participation dans la prise de décision, l'accès aux avantages tirés des ressources naturelles et les possibilités de partage des connaissances pour les femmes. Les panélistes ont invité les participants à oeuvrer en faveur d'une initiative concrète, tournée vers l'avenir en mettant l'accent sur l'autonomisation des femmes.

    Les progrès dans l'autonomisation des femmes au cours des deux dernières décennies

    Le panel a examiné les progrès dans l'institutionnalisation de l'égalité aux niveaux local, national, régional et mondial. Les ministres et les représentants ont discuté l'intégration du genre au niveau national en Afrique du Sud, en Namibie et en Argentine, ainsi que sur le plan international au sein de la Convention.

    Les conférenciers ont souligné la vulnérabilité accrue des femmes à la désertification, la dégradation des terres et la sécheresse (DDTS) en raison de l'inégalité de genre existante. Au niveau national, ils ont souligné des initiatives spécifiques qui intègrent le genre dont, entre autres, un projet du Fonds vert en Afrique du Sud, les droits constitutionnels à la terre et l'accès aux initiatives de crédit en Namibie, et l'inclusion du genre dans les programmes d'action nationaux de l'Argentine (NAP) visant à lutter contre la désertification au titre de la Convention. Ils ont appelé à l'égalité des sexes dans tous les secteurs et la représentation des femmes dans les institutions.

    (...)

    Pour lire les autres compte-rendus de la journée (en anglais) : http://www.iisd.ca/desert/cop11/pavilion/25sep.html

     

    Source : IIDD


    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0